Draymond Green et Kevin Durant sont d’accord : les jeunes en NBA sont trop soft

Draymond Green et Kevin Durant ne sont pas encore retraités, mais ils se sentent déjà un peu désarmés face à la nouvelle génération de joueurs et pas forcément dans le bon sens du terme. Les deux anciens coéquipiers, qui ont réglé leurs différends dans le podcast de KD, ont évoqué ce sentiment qu'ils partagent : […]

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Draymond Green et Kevin Durant sont d’accord : les jeunes en NBA sont trop soft

Draymond Green et Kevin Durant ne sont pas encore retraités, mais ils se sentent déjà un peu désarmés face à la nouvelle génération de joueurs et pas forcément dans le bon sens du terme. Les deux anciens coéquipiers, qui ont réglé leurs différends dans le podcast de KD, ont évoqué ce sentiment qu'ils partagent : les jeunes qui débarquent en NBA n'ont pas la même mentalité, ni la même dureté qu'eux ou leurs aînés. Si Green et Durant sont d'accord pour dire qu'il n'y a jamais eu autant de talent en NBA, la nostalgie est bien présente.

Draymond Green : "Ils arrivent dans la ligue et se croient tout permis, je n'aime pas ça".

Kevin Durant : "Ils sont tout de suite amicaux. Ils viennent te voir et te disent 'Salut l'ancien'. C'est sympa, mais on peut garder ça pour après le match..."

Draymond Green : "Ils sont incroyablement soft. Cette saison, j'ai essayé de dire de la merde à ces jeunes mecs qui ne parlent pas du tout. Et bien ils essaient d'être tes potes. Voilà ce qu'ils font aujourd'hui et je ne comprends pas ça".

Kevin Durant : "Sur le circuit AAU et tout ça, on finissait par devenir amis au bout d'un moment, mais lorsqu'on entrait sur le terrain, on regardait qui était classé à quelle position, qui allait signer où, c'était une compétition saine. Je voulais botter le cul de Dorell Wright et des autres de ma classe, mais ça ne nous a pas empêchés d'être potes jusqu'à aujourd'hui. Les choses ont changé de ce point de vue là en NBA".

Draymond Green : "Ils sont liés encore bien plus qu'on ne l'était. Leurs familles vont sur les réseaux sociaux pour encourager tel ou tel autre joueur. Ils en perdent le sens de la compétition. Ils n'ont plus la mentalité pour aller attaquer le gars, pour jouer pour l'amour du jeu. Ils font ça pour avoir de bons commentaires sur Instagram. Ce ne sont pas les mêmes choses qui nous poussent".

Kevin Durant : "Putain, on croirait entendre ce putain de Barkley et les autres (rires)... C'est plus facile de repérer les mecs qui sortent vraiment du lot aujourd'hui. Les Ja Morant, ou même des mecs qui viennent du banc comme Miles Bridges, on voit qu'ils en veulent. Ils veulent devenir meilleurs et évoluer en tant que joueurs".

Kevin Durant commence déjà à comprendre ce qu'ont ressenti et ce que ressentent encore les glorieux anciens quand ils sont frappés par le choc des générations.

Le beef entre Kevin Durant et Draymond Green enfin expliqué !

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest