Frank Vogel : « Les Indiana Pacers seront compétitifs »

Malgré un été compliqué avec la perte de Lance Stephenson et la blessure de Paul George, Frank Vogel est confiant sur la saison à venir des Indiana Pacers.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Frank Vogel : « Les Indiana Pacers seront compétitifs »
Si l'été des Cleveland Cavaliers est un véritable rêve, celui des Indiana Pacers est un énorme cauchemar. Le premier coup d'arrêt pour l'équipe dirigée par Frank Vogel a été le départ de Lance Stephenson pour les Charlotte Hornets. Incapables de se mettre d'accord financièrement, les dirigeants des Pacers ont été obligé de laisser filer "Born Ready". Même si c'était déjà une mauvaise nouvelle pour la compétitivité de l'équipe, le pire était à venir avec la terrible blessure de Paul George avec Team USA. Privée de ses deux meilleurs joueurs, la franchise ne devrait pas être capable de rivaliser pour le titre, mais pour Frank Vogel, il est hors de question de se laisser abattre :
"On ira bien. On a bien assez pour nous battre avec les meilleurs et on va avoir une excellente saison. On va aborder la saison en essayant de ne pas griller les étapes. Deux gars ne sont pas là – Lance parti et Paul absent en raison de cette blessure – et cela crée des opportunités pour les autres joueurs", a déclaré Frank Vogel à NBA.com.
Désireux de continuer sur une dynamique positive après avoir retrouvé les sommets de la ligue (il faut rappeler que les Pacers ont terminé premier de la conférence Est l'an dernier). Selon Frank Vogel, son effectif est largement capable de décrocher les playoffs :
"Ce n’est pas comme si nous allions remplir l'effectif avec des joueurs qui étaient en D-League l’année passée. Salomon Hill va être un grand défenseur et il peut mettre des shoots ouverts. On dispose d'une telle profondeur. Chris Copeland va avoir une chance de jouer plus. Damjan Rudez est un des meilleurs shooteurs en Europe et il vient jouer ici au poste 3 ou 4. Donc on a des solutions, quand vous regardez ça, en plus de notre rotation au poste de meneur avec George Hill et CJ Watson, et nos intérieurs Luis Scola, Roy Hibbert et Ian Mahinmi, il y a des raisons d’être optimiste."
On aimerait partager l'enthousiasme de Frank Vogel pour les Pacers, mais on voit mal cette équipe rester au top de la conférence sans leurs deux joueurs stars de l'an dernier. Mais (car il y a toujours un motif d'espoir) le destin de l'équipe cette saison pourrait résider dans les mains gigantesques de Roy Hibbert. Oui, le pivot est moqué depuis ses playoffs catastrophiques mais il ne faut pas oublier qu'il marchait sur l'ensemble de la ligue lors des premiers mois de la saison dernière. Si Roy Hibbert redevient un pivot dominant, Frank Vogel peut légitimement être optimiste pour une place en playoffs au sein d'une conférence Est ouverte.
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest