Frank Vogel : « Nous sommes de retour »

Les Indiana Pacers ont fait le plein de confiance après avoir remporté les deux derniers matches face aux Washington Wizards. Ils se sentent de retour au premier plan.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Frank Vogel : « Nous sommes de retour »
« Nous sommes de retour ». Frank Vogel n’a pas peur des mots. Après un superbe début de saison (18-2), les Indiana Pacers se sont écroulés lors de la fin de la saison régulière, parvenant tout de même à accrocher in-extremis la première place de la Conférence Est. La défense d’élite s’est soudainement mise à encaisser une quantité de paniers à trois-points. Les meneurs adverses se sont mis à se balader dans la raquette des joueurs d’Indianapolis. L’attaque bancale des Pacers s’est mutée en l’une des plus mauvaises de la ligue. Les joueurs semblaient perdus. Paul George et Lance Stephenson monopolisaient la gonfle pendant de longue secondes dans l’attente d’un écran, d’une solution. George Hill était à la rue. Et au beau milieu de tout ça, Roy Hibbert cherchait son basket, disparu subitement depuis plusieurs semaines. Les Indiana Pacers ont dû lutter jusqu’à une ultime septième manche pour vaincre les Atlanta Hawks au premier tour des playoffs. Ils ont ensuite bu la tasse dès le premier match des demi-finales de Conférence contre les Washington Wizards. Et puis Roy Hibbert a sonné la révolte. Critiqué de toute part, le pivot All-Star a planté 28 points lors du Game 2. 1-1. Il a enchaîné avec 14 points dans le Game 3. Surtout, les joueurs de Frank Vogel ont retrouvé confiance en leur défense et ils ont limité les Wizards à 63 points. 2-1.
« Nos gars tirent leur énergie de Roy. Il nous porte et il nous donne de l’énergie des deux côtés du parquet lorsqu’il est en confiance. Ça fait du bien de voir que des choses positives arrivent aux gens bien », explique le coach des Indiana Pacers.
Roy Hibbert méritait-il de se sortir du marasme dans lequel il s’est plongé ? Certainement. Les Indiana Pacers sont-ils de retour pour autant ? C’est une autre histoire. Le jeu offensif de la franchise est toujours aussi stéréotypé mais Paul George et ses coéquipiers s’appuient essentiellement sur leur défense de fer. En tout cas, c’est ainsi qu’ils ont accédé aux sommets et leur salut face aux Wizards dépendra de leur énergie et de leur capacité à éteindre les jeunes stars de Washington.
« On devait juste se souvenir de qui nous sommes. On a toujours été une équipe qui ne se soucie pas de ce qui se passe à l’extérieur et de ce qui se dit dans les médias. On devait juste se reconcentrer et retrouver notre identité », assure Paul George.
Les Indiana Pacers ont peut-être flanché suite à un excès de confiance… et il ne serait sans doute pas judicieux de refaire la même erreur. Mais force est de constater que la franchise a repris du poil de la bête. Un signe encourageant avant le quatrième match face aux Wizards ce soir. Mais avant de redevenir un favori pour le titre, Frank Vogel et ses joueurs ont encore beaucoup de chemin à parcourir.
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest