L’héritage de Gregg Popovich est partout, même en Finales NBA

L’héritage de Gregg Popovich est partout, même en Finales NBA

Aux San Antonio Spurs, Gregg Popovich a formé de grands joueurs, mais aussi certains des meilleurs coaches du monde. Désormais, que son équipe joue ou non, sa légende grandit un peu plus chaque jour.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Cela va de soi, les grands coaches forment les grands joueurs et les meilleurs assistants. Mais, dans sa carrière, Gregg Popovich a porté ce constat à un tout autre niveau. Que les San Antonio Spurs jouent ou non, il y a un peu de Pop à peu près partout dans la ligue. Son héritage est tout simplement colossal.

Les entraîneurs de l’académie Popovich

Un nombre anormalement élevé d’entraîneurs actuellement en place a fait ses classes avec Popovich. Mike Budenholzer, coach des Bucks et champion NBA en 2021, a par exemple passé 17 ans à l’assister avant de décrocher sa première pige en tant que head coach. Monty Williams, qui l’a affronté en Finales avec les Suns, a pour sa part passé trois ans à jouer sous les ordres de Pop.

Récemment engagé par les Kings, Mike Brown a fait trois saisons à San Antonio comme assistant. Taylor Jenkins, coach des Grizzlies, a entraîné l’équipe de G League des Spurs. Ime Udoka et Steve Kerr, à la tête des Celtics et des Warriors, ont également un lien avec Popovich d’une manière ou d’une autre.

D’autres ne sont plus en poste, mais ont tout de même réussi à se faire un nom dans le staff de San Antonio. James Borrego, Jim Boylen, Brett Brown, Joe Prunty et Jacque Vaughn sont tous des disciples qui ont récemment tenu les rênes d’une équipe. L’exemple le plus parlant reste sans doute Quin Snyder, qui vient de quitter le Jazz et qui est justement pressenti pour prendre la relève aux Spurs. Il n’y a que 30 places pour les coaches en chef dans la meilleure ligue du monde, et les descendants de Popovich en occupent un grand nombre.

"Merci, Gregg Popovich. C’est pratiquement une académie pour futurs coaches qu’il dirige à San Antonio. Et pas seulement des coaches, des dirigeants aussi. Il a fait un travail fantastique", a tenu à souligner Adam Silver, pendant sa conférence de presse.

Il est d’ailleurs assez amusant de voir que ceux qui ont été formés par Popovich forment à leur tour les futurs entraîneurs de la NBA. Darvin Ham, le nouveau coach des Lakers, a par exemple passé 9 ans avec Budenholzer, qui a également eu Jenkins dans son staff. Willie Green a commencé en tant qu’assistant de Kerr, puis de Williams, avant de se voir offrir son poste aux Pelicans.

Il sera sans doute très intéressant, d’ici 20 à 30 ans, de recomposer le "coaching tree" des coaches de la ligue. Un grand nombre d’entre eux devrait avoir un lien au moins indirect avec Gregg Popovich. La réussite de son académie ajoute d’ailleurs une autre dimension à sa propre légende.

Steve Kerr et Ime Udoka, les premiers de la classe en 2022

Alors que les Warriors et les Celtics s’affrontent en Finales NBA, Pop est toujours là. Les équipes finalistes sont entraînées par deux anciens élèves : Steve Kerr et Ime Udoka.

Avant de se lancer dans le coaching, Kerr a évolué sous les couleurs des Spurs de 1996 à 2003. Il a d’ailleurs remporté deux bagues avec San Antonio avant de prendre sa retraite en tant que joueur. L’été dernier, il a également coaché sous Gregg Popovich aux Jeux Olympiques de Tokyo. Mais l’arrière, désormais, a surtout créé sa propre dynastie.

Le jeu de Golden State, qui a gagné trois titres et disputé six Finales NBA depuis 2015, est beaucoup calqué sur celui des Spurs. Le jeu de passe fluide, le mouvement sans ballon… on retrouve le "beautiful basketball" lorsque l’on regarde les Warriors. Kerr s’est aussi inspiré d’autres styles et a beaucoup évolué au fil de sa carrière, mais l’héritage est toujours évident.

Ime Udoka a connu un parcours similaire. Il a passé trois de ses quatre dernières saisons en tant que joueur sous Popovich. Il a ensuite rejoint son coaching staff pendant sept ans, lors desquelles il a aidé à sécuriser un titre en 2014.

Avec Boston, c’est avant tout dans sa gestion qu’il semble imiter son professeur. Il a complètement transformé la manière dont fonctionne le vestiaire cette année. On le retrouve également dans le jeu et c’est d’autant plus vrai quand Derrick White, transféré des Spurs en cours de saison, est sur le terrain.

Le champion NBA 2022 sera donc un disciple de Popovich. Mais cela n’a en fait rien d’étonnant. Sur les 10 dernières années, il n’y en n’a qu'une lors de laquelle l’un des finalistes n’était pas un élève… ou lui-même, d’ailleurs.

  • 2013 : lui-même
  • 2014 : lui-même
  • 2015 : Steve Kerr (Warriors)
  • 2016 : Steve Kerr (Warriors)
  • 2017 : Steve Kerr (Warriors)
  • 2018 : Steve Kerr (Warriors)
  • 2019 : Steve Kerr (Warriors)
  • 2020 :
  • 2021 : Monty Williams (Suns), Mike Budenholzer (Bucks)
  • 2022 : Steve Kerr (Warriors), Ime Udoka (Celtics)

Gregg Popovich est le coach le plus victorieux de l’histoire de la NBA. Avec sa propre équipe, il a construit une dynastie qui a remporté cinq titres. Mais sa réussite ne se limite pas à ça, elle se prolonge à travers ses héritiers. De 1996 à aujourd’hui, il a marqué la ligue de son empreinte et n’est pas prêt de s’arrêter.

Gregg Popovich, l'histoire de sa générosité sans égale

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest