Josh Giddey, l’autre pépite du Oklahoma City Thunder

Josh Giddey, l’autre pépite du Oklahoma City Thunder

Si Shai Gilgeous-Alexander fait beaucoup parler de lui à Oklahoma City, Josh Giddey est un autre jeune joueur très intéressant.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Même avec son coéquipier Shai Gilgeous-Alexander ou son vis-à-vis Kyrie Irving, deux stars de cette ligue, sur le terrain, Josh Giddey s’est affirmé comme le meilleur joueur de la rencontre entre les Brooklyn Nets et le Oklahoma City Thunder dimanche soir. Le meneur australien s’est même offert un nouveau record en carrière, 28 points, tout en menant son équipe à la victoire (112-102). La troisième de suite pour une équipe d’OKC qui continue de s’accrocher dans la course au play-in, même si elle reste douzième de la Conférence Ouest.

Le Thunder est sur une bonne dynamique et ne compte qu’une victoire de moins (21-23) que les Minnesota Timberwolves, septièmes (22-22). Tout est encore jouable. Surtout que cette équipe monte en puissance. Un peu à l’image de ses jeunes talents, dont Giddey donc. En plus de ses 28 points à 12 sur 21 aux tirs, il a ajouté 9 rebonds et 9 passes à son compteur. Une nouvelle performance assez complète pour le joueur de 20 ans.

C’est devenu sa marque de fabrique. Même s’il n’a pas encore un vrai point fort très défini, il fait un peu de tout chaque soir. Il prend des rebonds comme un intérieur du haut de ses 2,03 mètres. Il en capte 8 par rencontre cette saison. De loin le meilleur dans ce domaine à Oklahoma City ! Il offre aussi 5,7 passes en plus de ses 16 points. Mais Josh Giddey fait encore mieux depuis quelques semaines. Il pointe à plus de 20 unités, 52% aux tirs, 7,8 rebonds et 6,1 passes sur ses 10 dernières sorties.

L’illustration d’une progression linéaire mais évidente pour le sixième choix de la draft 2021. Sa saison rookie était intéressante et il continue sur sa lancée en tant que sophomore. Sa vision du jeu est excellente, tout comme ses instincts. Ce sont de très bonnes bases. Il lui manque de la vitesse pour vraiment s’affirmer comme un attaquant percutant, même si sa ruse et son agilité lui permettent de finir souvent dans la peinture, comme lors du match contre Brooklyn.

Pour compenser ce manque de punch, il faudrait que Josh Giddey développe pleinement son tir extérieur. Ça l’aiderait à se créer plus d’espaces, pour lui mais aussi pour les autres, et ça optimiserait son association avec Shai Gilgeous-Alexander. C’est justement dans cette optique que le jeune homme bosse avec Chip Engelland, le coach spécialiste du tir qui a notamment aidé Tony Parker par le passé.

Le potentiel de Giddey est encore difficile à évaluer parce que son profil est vraiment particulier mais il n’y a aucun doute sur le fait qu’il devrait aider le Thunder à passer encore un cap lors des saisons à venir.

Josh Giddey est très optimiste sur son duo avec Shai Gilgeous-Alexander

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest