LeBron, Harden, Westbrook : Kawhi Leonard domine tous vos joueurs préférés !

En martyrisant les Cavaliers de LeBron James, Kawhi Leonard a encore une fois pris le dessus sur une superstar NBA hier soir. Comme il le fait depuis le début de la saison.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
LeBron, Harden, Westbrook : Kawhi Leonard domine tous vos joueurs préférés !
Il y a une image qui illustre exactement ce que les basketteurs les plus talentueux de la planète ressentent à chaque fois qu'ils croisent la route de Kawhi Leonard. Une scène. Un flashback rapide : quatre ans en arrière, 2013, finales NBA entre les San Antonio Spurs et le Miami Heat. Un Game 5 décisif dans le Texas. Une rencontre serrée. Leonard est à peine sophomore et il n'a pas encore glané son statut de figure de proue de la franchise la plus performante du sport US depuis vingt ans. Par contre, il est déjà réputé pour sa défense impitoyable. LeBron James est sur la ligne des lancers-francs. Il jette un regard derrière, vers la table de marque. Kawhi, son chien de garde attitré, s'apprête à revenir sur le parquet. Déjà frustré par les prochaines minutes qui s'annoncent douloureuses, le King balance un "Oh shit !" révélateur de la souffrance infligée par le jeune homme aux meilleurs attaquants adverses. 2017. Non seulement il est lui aussi devenu l'un des joueurs les plus forts du globe mais Leonard continue de traumatiser ses camarades. LeBron, encore lui, a été limité à 17 points (7/17 aux tirs) hier soir. Ses Cleveland Cavaliers ont été littéralement démontés en pièces par les éperons (103-74). Un duel direct de plus remporté par le chef de file des Spurs. Il est toujours aussi discret. Il accumule les succès dans le silence. Car pendant que les analystes s'arrachent les cheveux pour décerner le titre de MVP entre James Harden et Russell Westbrook, lui domine la concurrence.

Kawhi Leonard, toujours en patron

[caption id="attachment_377725" align="alignleft" width="318"] Kawhi Leonard cartonne à chaque fois qu'il est opposé à un concurrent direct pour le MVP.[/caption] Kawhi Leonard a joué sept matches contre LeBron (2 rencontres), Harden (3) et Westbrook (2). Il a gagné six d'entre eux. Pour une seule petite défaite, contre le Thunder. Une partie qu'il n'a pas pu finir à la suite d'un choc sur le crâne. Les autres stars compilent les chiffres, lui empoche les gains de la victoire. Son équipe gagne mais surtout elle le fait grâce à lui. Car au-delà du simple "W" ajouté au bilan de San Antonio, il brille dans les oppositions avec les autres candidats au MVP. Exemples. Contre LeBron James : 33 points, 6 rebonds et 5,5 passes de moyenne avec +33 de différentiel cumulé. Contre Russell Westbrook : 27,5 points, 4,5 rebonds et 5 passes de moyenne avec +3 de différentiel cumulé. Contre James Harden : 26,6 points, 4,3 rebonds et 3,6 passes de moyenne avec +5 de différentiel cumulé. Les moyennes de Kawhi Leonard contre les superstars de la ligue sont plus élevées que ses statistiques sur l'ensemble de la saison. Preuve qu'il sait se sublimer lors des match-ups les plus importants. Sur l'ensemble des sept matches contre les Rockets, les Cavaliers et le Thunder, il compile un excellent 28,7 points par match à 50% aux tirs, 4,8 rebonds et 4,5 passes. Avec donc un différentiel cumulé de +41. Mieux encore, les leaders d'en face ont tendance à cravacher contre le double-DPOY. LeBron James contre Kawhi Leonard : 23 points à 54%, 7 rebonds, 7,5 passes, 4,5 balles perdues et un différentiel cumulé de -29. Russell Westbrook contre Kawhi Leonard : 25 points à 36%, 9,5 rebonds, 13,5 passes, 4,5 balles perdues et un différentiel cumulé de +20. James Harden contre Kawhi Leonard : 31,6 points à 46%, 8 rebonds, 10,6 passes, 5,6 balles perdues et un différentiel cumulé de -1. Harden mis à part, les deux autres marquent moins de points quand ils se retrouvent opposées au numéro deux des Spurs. Et aucun d'entre eux ne dépense son énergie en défendant Leonard de l'autre côté du parquet. Ce constat ne suffira peut-être pas à élire le jeune homme MVP de la saison. Les performances individuelles d'Harden et Westbrook semblent trop effrayantes pour être ignorées. Mais quand ça compte vraiment, cette saison, le boss, c'est Kawhi.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest