Kendrick Perkins : « Que Boris Diaw s’occupe des Spurs »

Kendrick Perkins n'a que modérément apprécié les commentaires de Boris Diaw qui estimait que le Thunder avait rapidement baissé pavillon dans le Game 2.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kendrick Perkins : « Que Boris Diaw s’occupe des Spurs »
Après le large succès des Spurs dans le Game 2, Boris Diaw s'était permis de faire remarquer que l'adversaire avait rapidement baissé les bras, ce qui avait selon lui en partie expliqué l'ampleur de l'écart entre les deux équipes au tableau d'affichage (35 points au final). Cette analyse a visiblement piqué au vif les joueurs d'OKC, à commencer par Kendrick Perkins, qui invite l'intérieur français à s'intéresser davantage à ce qui se passe dans son vestiaire plutôt que dans celui du Thunder.
« Il peut dire ce qu’il veut. Ils ont eu un petit run. Il a peut-être raison mais il a surtout besoin de se préoccuper de ce que font les Spurs », a réagi le vieux grognard d'Oklahoma City auprès de New OK.
Scott Brooks a également tenu à remettre les pendules à l'heure. Le coach du Thunder rappelle que malgré un début de série durant lequel ils ont soufferts face à la puissance collective texane, ses joueurs n'ont aucunement l'intention de lâcher prise.
« Il a le droit d’avoir son opinion », a-t-il confié. « Mais une des choses que je sais mieux que quiconque au sujet de notre équipe, c’est que nous ne sommes pas du genre à lâche. Nous n’abandonnons pas. S’il a l’impression que nous allons renoncer, ça le regarde. Mais nous savons que si nous sommes là, c’est qu’il y a une raison. Nous sommes une équipe de basket. Est-ce que nous avons bien joué ? Absolument pas. Nous sommes tous déçu de la manière dont nous avons joué. Nous aurions dû faire du meilleur boulot, y compris moi-même. Mais nous sommes impatients d’être à dimanche et réaliser une meilleure performance pendant 48 minutes. »
On attend désormais la réaction d'orgueil de Kevin Durant et sa bande lors du Game 3. Loin d'être résignés, les coéquipiers du MVP 2014 pourraient même voir Serge Ibaka venir leur prêter main forte dans une troisième manche où le Thunder n'aura cette fois pas le droit d'abandonner. Sous peine de voir s'envoler presque définitivement ses rêves de finales...
Afficher les commentaires (19)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest