Top 15 : Les meilleurs performeurs de la première semaine

Top 15 : Les meilleurs performeurs de la première semaine

Plusieurs joueurs ont démarré la nouvelle saison NBA en trombe. Coup de projecteur sur les lignes de stats les plus folles après une semaine.

Pascal Siakam (Toronto Raptors)

La ligne de stats : 27,5 points, 48% aux tirs, 42% à trois-points, 10,3 rebonds et 3,5 passes.

Lieutenant de Kawhi Leonard lors de la campagne victorieuse en juin dernier, Pascal Siakam est monté en grade après le départ du MVP des finales NBA pour les Los Angeles Clippers. Avec un nouveau contrat à la clé pour le Camerounais : une prolongation à 130 millions aux Toronto Raptors. Il assume ce statut de première option en scorant avec efficacité depuis le début de la saison.

Est-ce que ça peut durer ? Oui, vu qu’il restera a priori l’attaquant numéro un des Raptors.

Brandon Ingram (New Orleans Pelicans)

La ligne de stats : 27,3 points, 50% aux tirs, 50% à trois-points, 9,5 rebonds et 4,8 passes.

Voilà le Brandon Ingram libéré messieurs, dames ! Libéré de la présence de LeBron James – ça sautait aux yeux que le jeune joueur en avait ras-le-bol du King aux Los Angeles Lakers – et enfin en bonne position pour briller. Et du coup, ça paye avec un gros début de saison du joueur malgré les difficultés de son équipe battue à quatre reprises déjà.

Est-ce que ça peut durer ? Nous avons du mal à y croire. Les New Orleans Pelicans évoluent sans trois titulaires, ce qui explique aussi le surrégime d’Ingram. Son adresse à trois-points – 50% en 7 tentatives de moyenne – risque de bien baisser. Mais les progrès sont déjà là ! Le deuxième choix de la draft 2016 poursuit sa progression et c’est évidemment positif.

Derrick Rose (Detroit Pistons)

La ligne de stats : 21,5 points, 54% aux tirs, 50% à trois-points, 2 rebonds et 5,3 passes.

L’ancien MVP Derrick Rose continue sur les mêmes bases que la saison précédente. Ça confirme son vrai retour en forme et ça fait vraiment très plaisir !

Est-ce que ça peut durer ? La vraie question c’est plutôt : combien de temps avant que les Pistons le mettent définitivement dans le cinq majeur ?

Joel Embiid (Philadelphia Sixers)

La ligne de stats : 25,5 points, 51% aux tirs, 30% à trois-points, 13 rebonds, 4 passes et 2 blocks.

Les Philadelphia Sixers marchent bien pour l’instant et Joel Embiid n’est pas étranger à ce succès. Le Camerounais est dominant dans la peinture, comme à son habitude.

Est-ce que ça peut durer ? Oui. Joel Embiid sera sans doute dans la course au MVP (dans le top-5 du vote par exemple) et au trophée de meilleur défenseur.

Kyrie Irving (Brooklyn Nets)

La ligne de stats : 37,7 points, 45% aux tirs, 41% à trois-points, 5,7 rebonds et 6,3 passes.

En l’absence de Kevin Durant, Kyrie Irving doit prendre les choses en mains aux Brooklyn Nets. Et il a bien compris le message. Le meneur All-Star a claqué 50 points dès sa première sortie officielle avec sa nouvelle franchise. Il aurait aussi déjà pris la tête de ses dirigeants, apparemment.

Est-ce que ça peut durer ? Non. Irving doit évidemment scorer en quantité pour maintenir les Nets à flots toute la saison. Mais son équipe jouera sans doute mieux en faisant circuler plus la balle. Pour que le danger vienne de partout. Quitte à ce que les stats du meneur soit revue à la baisse.

Lire la suite
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest