Les Knicks sont chiants à mourir mais ils progressent

Les Knicks sont chiants à mourir mais ils progressent

Sans faire parler d'eux, les New York Knicks restent sur quatre victoires de suite et ils remontent à l'Est.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Tom Thibodeau a pris la décision d’écarter de sa rotation Evan Fournier, Derrick Rose et Cameron Reddish. Ça peut paraître osé pour un coach de se passer des services d’un vétéran confirmé dans la fleur de l’âge, d’un ancien MVP et d’un lottery pick au potentiel intrigant alors que sa franchise cherche à gagner des matches. Mais les résultats récents donnent raison au coach. Les New York Knicks restent notamment sur quatre victoires de suite après avoir battu les Sacramento Kings (112-99) la nuit dernière.

Encore un match où ils ont limité leurs adversaires sous les 100 pions. Ça devient une habitude pour l’équipe de Manhattan. Réputé pour son goût de la défense, Thibodeau distribue ses minutes en s’assurant que sa formation va éteindre l’adversaire du mieux possible. Ça marche plutôt bien ce moment. Les Knicks sont ceux qui encaissent le moins de points sur 100 possessions depuis un peu plus d’une semaine, et d’assez loin : 94 sur 100 possessions, 6 de moins que le deuxième du classement sur les quatre dernières rencontres.

Ils ont par exemple éteint les Cleveland Cavaliers et les Atlanta Hawks en envoyant le jeune Quentin Grimes en mission sur Donovan Mitchell et Trae Young à chaque fois. Les deux formations, qui sont considérées parmi les outsiders à l’Est, ont marqué moins de 90 points ces soir-là.

« On n’a jamais eu de problèmes pour marquer des points. Mais plus on défend comme ça en restant concentrés, plus on va avoir de chances d’enchaîner les victoires », confie Julius Randle.

L’intérieur All-Star n’a pas tort. Il est l’un des autres principaux facteurs du succès actuel de New York. Revenu à son meilleur niveau, il joue avec plus de justesse, d’envie et d’agressivité. Il est même l’un des hommes forts de la ligue en ce moment avec par exemple 28 points et 10 rebonds de moyenne au cours de la série de victoire de son équipe.

Les Knicks ont eu la chance de pouvoir affronter les Portland Trail Blazers sans Damian Lillard ou encore les Kings sans De’Aaron Fox mais les performances restent très encourageantes. Ils sont huitièmes de leur Conférence avec un bilan positif, 14 victoires et 13 défaites. Si certains y croyait, tout le monde ne l’avait pas vu venir.

Les hommes de Thibodeau sont capables du meilleur comme du pire mais ils font tout de même preuve d’une certaine constance rassurante contre les équipes les plus faibles de la ligue. Ils évitent pour l’instant les défaites pièges et ça leur permet de garder le cap, à défaut de pouvoir vraiment jouer les trouble-fêtes à l’Est. Ils ont tout de même un vrai coup à jouer dans la course aux playoffs. Ils sont actuellement huitièmes, à moins de 2 victoires du top-4. Ce n'est pas très flashy, oui, mais ça reste correct.

Les Knicks ne donneront pas sa chance à Carmelo Anthony

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest