Power Ranking NBA 2020 : 30-25

Power Ranking NBA 2020 : 30-25

La saison NBA va débuter et c'est l'occasion de vous proposer notre Power Ranking de présentation de chaque équipe. Aujourd'hui, celles classées entre la 30e et la 25e place.

Miles Bridges Hornets NBA

29 - Charlotte Hornets

Kemba Walker est parti sans contrepartie après des années à cravacher en solo pour maintenir Charlotte dans la conversation des équipes playoffables. Ca ressemble quand même à une faute professionnelle de la part de la direction, à une époque où le départ des stars s'anticipe un ou deux ans à l'avance... Peu compétitifs sur le marché des free agents, les Hornets ont récupéré Terry Rozier et misé sur lui. C'est un risque important tant on ne sait pas si "Scary Terry" a les capacités pour être plus qu'un remplaçant de luxe dans une bonne équipe. Il lui manque la saison de la confirmation après son bel intérim lorsque Kyrie Irving était blessé en 2018.

Pour le reste, c'est un peu la soupe à la grimace, puisque James Borrego doit se coltiner des vétérans coûteux mais plus efficaces depuis un certain temps comme Nicolas Batum, Marvin Williams ou Michael Kidd-Gilchrist, et un effectif globalement en manque de talent et de profondeur. Il y a bien quelques joueurs dont on se dit qu'ils ont les capacités pour faire partie d'une belle équipe à l'avenir, comme Miles Bridges ou Dwayne Bacon, mais l'ensemble reste sacrément léger.

La vraie transition ne sera vraisemblablement amorcée que lorsque des trades auront eu lieu et que le classement final des Hornets leur auront enfin permis de drafter haut. En attendant, il faut quand même passer par ces longs mois de torpeur et d'ennui qui s'annoncent en Caroline du Nord...

La rotation probable

PG - Terry Rozier - Devonte' Graham
SG - Nicolas Batum - Malik Monk
SF - Dwayne Bacon - Michael Kidd-Gilchrist
PF - Miles Bridges - Marvin Williams
C - Cody Zeller - Willy Hernangomez - Bismack Biyombo

Le facteur X : Malik Monk

Petit phénomène au lycée et prospect hypé à la fac, Malik Monk galère franchement depuis son arrivée en NBA. Le contexte est cette fois différent puisque Charlotte n'ambitionne plus d'atteindre les playoffs et va, sauf surprise, donner beaucoup de temps de jeu à ses jeunes. Si Monk est capable de canaliser son énergie pour devenir le scoreur spectaculaire et intéressant que son potentiel laissait entrevoir, les Hornets auront sous la main un atout intéressant et, peut-être, l'un des futurs meilleurs combo-guards de la ligue. C'est évidemment un scénario très, très optimiste.

Pourquoi ils vont être fun à suivre

"Fun" et "Hornets" n'ont pas l'air faits pour aller ensemble cette saison. Mais s'il faut trouver des éléments potentiellement excitants, penchons-nous sur Miles Bridges. Lors de sa saison rookie, l'ancien Spartan n'a pas eu le temps de jeu qu'il méritait par rapport au boxon qu'il mettait à chacune de ses entrées. Il faut s'attendre à un boost de sa part, dunks de martien à l'appui. Observer la manière dont Terry Rozier va vouloir prouver à Boston et à toute la ligue qu'il vaut mieux qu'un job de 6e homme peut aussi s'avérer très divertissant. Miser sur la date du trade de Nicolas Batum - honnêtement, on le souhaite à la fois pour lui et pour Charlotte - devrait aussi être un exercice intéressant.

Si les Hornets 2019-2020 étaient une chanson : "Bored", de Billie Eilish

La première phrase de la chanson ? "The games you played were never fun"...

Lire la suite
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest