Roy Hibbert domine (28 pts), les Indiana Pacers se reprennent

Dominateur, inspiré, décisif... Roy Hibbert nous a offert une prestation (28 pts, 9 rbds, 2 blocks) digne de son statut. Il porté son équipe vers une courte victoire face aux Wizards.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Roy Hibbert domine (28 pts), les Indiana Pacers se reprennent

Washington Wizards 82 - 86 Indiana Pacers

Non, vous ne rêvez pas. Roy Hibbert a bien mis 28 points cette nuit. Deux jours après un nouveau zéro pointé, le deuxième en quatre matches, le géant des Indiana Pacers est soudainement revenu à la vie sur le parquet du Bankers Fieldhouse Center. C’est simple, on ne l’avait pas vu aussi dominant depuis la dernière finale de Conférence perdue face au Miami Heat la saison dernière. 28 points. Son record de la saison, au moment même où son équipe semblait au bord de la rupture. Au moment même où les critiques sur son rendement étaient de plus en plus fortes. Hibbert n’était plus seulement pointé du doigt – par la presse, par les fans et même par ses coéquipiers – il se retrouvait au centre des moqueries. Ses cinq premiers points inscrits d’entrée de jeu ont laissé présager du reste de la rencontre. Le géant au mental fragile – et encore, il faut une vraie force de caractère pour se reprendre après un tel passage à vide – a attaqué le match avec un état d’esprit conquérant, à des années lumières de la moue des dernières semaines.
« David (West) me dit toujours que lorsque l’on se retrouve seul au milieu de l’océan, il n’y a personne pour nous sauver, à part nous-mêmes. Personne ne pouvait me lancer un gilet de sauvetage. Alors j’ai dû le faire tout seul », explique Roy Hibbert.
On ne saura peut-être jamais ce qui provoqué exactement le passage à vide du pivot All-Star des Indiana Pacers. Peut-être s’est-il mis la pression tout seul. Peut-être s’en est-il sorti tout seul (s’en est-il sorti ?). Après le premier match du deuxième tour perdu face aux Washington Wizards, David West, furieux, a pris à part Roy Hibbert dans le vestiaire. Ses coéquipiers ont réclamé – dans la presse cette fois-ci – plus de détermination et de combativité de sa part. Après avoir combiné 37 points et 24 rebonds lors des huit premiers matches de playoffs, il a donc planté 28 points (à 10/13), gobé 9 rebonds et bloqué 2 tirs. Il affiche également un différentiel de +16, lui qui était accusé de pénaliser son équipe depuis le début de la compétition. Plus important encore, ses Indiana Pacers se sont imposés, de justesse certes, et reviennent à égalité avec les Wizards avant un déplacement périlleux à Washington. Avec une nouvelle défaite cette nuit, on ne donnait pas cher de la peau des joueurs de Frank Vogel. Ils n’en sont pas passés loin. A l’entame du troisième QT, ils étaient encore menés par les Wizards. Moment choisi par Roy Hibbert et Paul George – comme un symbole – pour faire la différence.
« Il a pris ses positions au poste bas et il a joué avec beaucoup d’intensité », témoigne Bradley Beal. « Il a notre attention. On doit rester concentrer et bien défendre sur Roy, on le sait », ajoute Drew Gooden.
En se montrant incisif d’entrée, Roy Hibbert a attiré l’attention de la défense sur lui. Et c’est dans ces moments que le pivot d’Indiana prend toute sa valeur pour les Pacers. Paul George (11 pts – 6 rbds), George Hill (14 pts) et Lance Stephenson (12 pts) ont profité des espaces crées par leur pivot pour attaquer la défense des Washington Wizards. La défense de fer retrouvée des Pacers a fait le reste.
« Roy nous a porté ce soir. Il était décontracté avant la rencontre. Il n’a pas dit grand-chose mais il répondu de la meilleure manière possible quand tout lui tombait sur la tête », raconte David West.
Était-ce enfin le déclic pour Roy Hibbert ? On préfère se méfier. Mais sa performance hier soir fut nettement plus convaincante que son match encourageant (13 pts, 7 rbds et 5 blocks) face aux Atlanta Hawks lors de l’ultime manche du premier tour.
« La régularité n’a pas été mon point fort cette saison. Je vais continuer à jouer agressif et je vais me concentrer sur ce que je peux contrôler. Je peux jouer dur, bien défendre et courir sur le parquet », plaisantait Roy Hibbert.
Rien ne dit que le géant renouvellera ce genre de performance dès la prochaine rencontre. Mais Roy Hibbert a retrouvé le sourire. Et c’est peut-être ça, le plus important.

Highlights

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=JlVnjY_3Whg[/youtube]

Boxscore

WASHINGTON WIZARDS (44-38)
FIELD GOALSREBOUNDS
POS MIN FGM-A 3PM-A FTM-A +/- OFF DEF TOT AST PF ST TO BS BA PTS
T. Ariza F 36:37 2-8 2-7 0-0 -8 2 6 8 0 0 2 1 0 0 6
Nene F 35:53 7-14 0-0 0-4 -14 0 5 5 2 2 0 1 1 0 14
M. Gortat C 36:38 10-15 0-0 1-2 -6 3 8 11 1 3 0 0 0 0 21
B. Beal G 43:48 7-15 2-6 1-2 -8 2 3 5 7 4 2 4 0 0 17
J. Wall G 36:28 2-13 0-4 2-2 -7 0 1 1 8 4 1 1 1 2 6
D. Gooden 15:58 2-4 0-0 1-2 +11 2 2 4 1 4 0 1 0 0 5
M. Webster 15:55 2-4 1-3 0-0 +11 2 2 4 1 1 0 0 0 0 5
A. Miller 11:32 3-6 0-1 0-0 +3 0 2 2 0 2 0 1 0 1 6
T. Booker 07:09 1-1 0-0 0-0 0 0 3 3 0 1 0 0 1 0 2
G. Temple 00:01 0-0 0-0 0-0 -2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
A. Harrington DNP - COACH'S DECISION
O. Porter DNP - COACH'S DECISION
K. Seraphin DNP - COACH'S DECISION
Total 240 36-80 5-21 5-12 11 32 43 20 21 5 9 3 3 82
45.0% 23.8% 41.7% TEAM REBS: 7 TOTAL TO: 10
INDIANA PACERS (56-26)
FIELD GOALSREBOUNDS
POS MIN FGM-A 3PM-A FTM-A +/- OFF DEF TOT AST PF ST TO BS BA PTS
P. George F 41:18 5-13 0-3 1-2 +6 0 6 6 4 3 2 2 0 0 11
D. West F 37:11 3-8 0-0 3-4 +10 1 5 6 2 3 0 3 0 1 9
R. Hibbert C 33:28 10-13 0-0 8-8 +16 2 7 9 1 2 0 0 2 0 28
L. Stephenson G 43:48 3-12 2-4 4-4 +8 0 7 7 5 1 1 1 0 1 12
G. Hill G 32:39 6-12 1-2 1-2 +10 0 4 4 3 2 1 0 1 1 14
I. Mahinmi 14:19 3-4 0-0 0-0 -14 1 1 2 0 2 1 0 0 0 6
E. Turner 08:03 0-0 0-0 0-0 -3 0 2 2 2 0 1 0 0 0 0
C. Watson 18:12 2-5 1-2 0-0 -9 0 1 1 0 1 2 1 0 0 5
L. Scola 10:50 0-4 0-0 1-1 -4 0 1 1 0 1 0 0 0 0 1
C. Copeland 00:11 0-1 0-1 0-0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
L. Allen DNP - COACH'S DECISION
R. Butler DNP - COACH'S DECISION
D. Sloan DNP - COACH'S DECISION
Total 240 32-72 4-12 18-21 4 34 38 17 15 8 7 3 3 86
44.4% 33.3% 85.7% TEAM REBS: 6 TOTAL TO: 8
Afficher les commentaires (26)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest