Les San Antonio Spurs, plus forts que jamais ?

Les San Antonio Spurs n'ont jamais autant dominé durant les playoffs depuis leur premier titre NBA. La franchise a-t-elle atteint son apogée ?

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les San Antonio Spurs, plus forts que jamais ?
Les San Antonio Spurs ont pris leur temps pour retrouver les finales NBA. Six ans d'absence durant lesquelles les Texans ont conservé leur place parmi les meilleures équipes de la ligue sans parvenir à se hisser à l'ultime étape menant à une nouvelle bague. Six longues années durant lesquelles ils ont été qualifiés de "trop vieux" comme le rappelle régulièrement Manu Ginobili et Tony Parker. Six ans. "Une éternité" pour TP, triple champion NBA et MVP des finales en 2007, le tout à 25 ans. Les éperons ont patienté, rongé leur frein pour frapper le plus fort possible le moment venu. Un mois et des poussières après le début des playoffs, les San Antonio Spurs sont déjà qualifiés pour une cinquième finale NBA en 17 ans et le tout, sans être inquiétés ou presque :
"J'ai du mal à croire que nous avons gagné cette série 4-0", explique Gregg Popovich à Sports Illustrated. "Nous n'avons botté le cul d'aucune équipe."
Et pourtant si. 12 victoires, 2 défaites, 2 sweeps, les San Antonio Spurs ont dominé leur sujet sur le bout des ongles. Finalement, seuls les valeureux combattants des Golden State Warriors ont été en position de créer l'exploit et encore on doute que les Texans aient vraiment été déstabilisés. En comparaison avec les autres années ponctuées par une victoire finale des Spurs, les coéquipiers de Tim Duncan sont meilleurs que jamais, du moins dans les chiffres. Pour la première fois, ils affichent un différentiel de + 10 points en playoffs. Une statistique qui s'explique par les performances des hommes de Gregg Popovich des deux côtés du terrains. Autrefois meilleure équipe de la NBA en défense, San Antonio s'est affirmée comme une puissance offensive depuis deux, trois saisons. Pourtant, les Texans ont su élever leur niveau de jeu en défense au moment d'affronter les Memphis Grizzlies. Pour preuve, Marc Gasol a été limité à 40% aux tirs, Zach Randolph à 30%, aucun des deux intérieurs n'est d'ailleurs parvenu à marquer plus de 20 points lors des quatre rencontres, Mike Conley a été limité à 38% aux tirs et les Grizzlies ont marqué moins de 90 points en moyenne sur la série (87,8) et ce malgré deux prolongations.
"Nous étions moyens en défense la saison dernière", rappelle Gregg Popovich. "C'était notre but de franchir un pallier supplémentaire dans ce domaine face à des équipes défensives. Nous ne sommes pas les meilleurs mais nous sommes en progression."
Les San Antonio Spurs ont désormais plusieurs jours pour se reposer avant le premier match des finales, le 6 juin prochain. La franchise court après un cinquième titre de champion NBA, histoire d'écrire un peu plus l'histoire de cette équipe atypique...
Afficher les commentaires (20)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest