Steve Kerr va s’inspirer de la « triangle offense »

En plus de s'être permis de mettre un vent à Phil Jackson, Steve Kerr a bien l'intention de se servir des vieilles recettes du Zen Master avec les Warriors.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Au lendemain de l'annonce de sa signature aux Warriors, Steve Kerr s'est exprimé auprès du Contra Costa Times sur les raisons qui l'ont poussé à diriger son choix vers Golden State plutôt que vers Big Apple. Un véritable crève-coeur pour l'ancien joueur de Chicago, conscient que la proposition de son ancien coach, Phil Jackson était une énorme opportunité pour un entraîneur qui n'a encore jamais exercé en NBA.
« Cela a été très angoissant de dire non à Phil Jackson. Il a été si important dans ma vie et il a eu une énorme influence sur ma philosophie de jeu et sur l’esprit d’équipe », a-t-il confié dans un entretien téléphonique. « Quand Phil m’a demandé de coacher les Knicks, la première chose à laquelle j’ai pensée a été : ‘Comment pourrais-je dire non ?’ C’est pourquoi il m’a fallu du temps pour faire le tri dans mes pensées et dans mes sentiments jusqu’à ce que je sache au fond de moi quel était la meilleure option pour moi. Mais après trois heures avec les gars hier, j’ai su que j’avais fait le bon choix. »
Au final, le projet de Golden State, le rapprochement familial (sa femme et ses fils résident à San Diego, sa fille en Californie) et son amitié avec Joe Lacob et Rick Welts auront pesé plus lourd que le challenge et le gros contrat proposé par les Knicks. Et si Steve Kerr a préféré tourné le dos à Phil Jackson pour prendre la direction de Golden State, il compte néanmoins s'inspirer des systèmes du Zen Master et notamment de la célèbre "triangle offense".
« Ce sera influencé par l’attaque en triangle mais ce ne sera pas comme avec les Bulls des années 90, je peux déjà vous le dire », ajoute-t-il. « Le jeu a changé je pense que ma philosophie va refléter ça. Par exemple, je serais fou de faire disparaître le jeu en pick and roll avec Stephen Curry qui est dévastateur. Nous continuerons à beaucoup l’utiliser. »
L'ancien GM n'a toutefois pas l'intention de se limiter à l'unique influence du coach aux onze bagues NBA pour permettre aux Warriors de franchir un nouveau cap et devenir encore plus performant en attaque.
« Nous aurons aussi la possibilité de progresser offensivement et je pense que l’on ressentira l’influence de Popovich ou de Lenny Wilkens. Ce sont des entraîneurs très attachés au mouvement du ballon, à la recherche d’espace et qui mettent du rythme. Ils ont un système sur lequel ils se reposent et c’est ce que je vais essayer de faire également. »    
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest