Alex Caruso était très inquiet pour les Lakers, puis LeBron James l’a apaisé…

Le meneur des Los Angeles Lakers Alex Caruso avait de sérieux doutes concernant la capacité de son équipe à avoir le niveau pour gagner.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Alex Caruso était très inquiet pour les Lakers, puis LeBron James l’a apaisé…

Champions NBA, les Los Angeles Lakers ont aussi connu des moments difficiles dans la bulle à Disney. Après le premier match, gagné face aux Los Angeles Clippers, ils avaient validé la première place de la Conférence Ouest. Et logiquement, avec cette position vérouillée, les Angelenos se sont relâchés sur la fin de la saison régulière.

Pour le début des Playoffs, les Lakers ont subi la loi des Portland Trail Blazers sur le Game 1. Par la suite, les hommes de Frank Vogel ont parfaitement réagi en enchaînant 4 victoires de suite. Mais avant cette qualification, Alex Caruso avait ressenti quelques doutes.

Anxieux, le meneur se posait des questions sur la capacité de son équipe à élever son niveau de jeu à ce stade de la compétition. Et la présence de LeBron James dans le groupe l'a aidé à relativiser.

"Après notre première victoire contre les Clippers dans la bulle, je pense qu'il s'agit de la nature humaine. 'D'accord, nous avons verrouillé la première place, nous allons reposer les gars, nous allons nous assurer de rester en bonne santé.'

Mais pour moi, je joue tous les matches, toutes les minutes de la même façon. Pour moi, de l'intérieur, j'étais anxieux. Puis ensuite, je me suis dit : 'je ne vais pas parier contre le numéro 23 de mon équipe pour être prêt'.

Il y avait - en tout cas de mon côté - quelques doutes concernant notre capacité à répondre présent", a avoué Alex Caruso pour le podcast de JJ Redick.

Alex Caruso : « TOUTES les équipes le voulaient à la deadline »

Finalement, Alex Caruso avait les mêmes craintes que de nombreux observateurs. Contrairement aux Blazers, les Lakers n'étaient pas franchement dans le rythme de la compétition avec plusieurs rencontres sans le moindre enjeu avant le début des Playoffs.

Mais finalement, Damian Lillard et ses coéquipiers ont chuté sur le plan physique. A l'inverse, les Californiens ont lancé la machine pour finalement remporter un titre amplement mérité. Et effectivement, la présence de LBJ a sûrement contribué au sérieux des Lakers.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest