Alex Caruso, bien plus qu’une coqueluche aux Lakers

Alex Caruso, bien plus qu’une coqueluche aux Lakers

Malgré les "blagues" autour de son statut de GOAT, Alex Caruso s’impose surtout comme un membre précieux des Los Angeles Lakers.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Même LeBron James s’amuse à l’appeler le GOAT. Alex Caruso dispose d’un capital sympathie assez exceptionnel pour un joueur de son rang. Car oui, le meneur des Los Angeles Lakers ne mérite bien évidemment pas un tel statut. Par contre, on a tout de même l’impression qu’il a été trop souvent présenté - avec humour - comme le GOAT, et pas assez comme un membre clé d’une équipe armée pour le titre NBA.

Car en plus d’être un mec sympa, Caruso, sous ses allures de joueur du dimanche du playground du quartier, a du basket. Et vraiment. De plus en plus, son importance chez les Angelenos est soulignée. Et on a déjà essayé de participer à ce mouvement. Sur les Finales de la Conférence Ouest face aux Denver Nuggets (4-1), le joueur de 26 ans a eu un rôle déterminant en sortie de banc.

Alex Caruso ne fait rien d’exceptionnel, mais fait tout bien

Sur le Game 5 remporté (117-107) par les siens la nuit dernière, il a encore eu un vrai impact. Joueur le plus utilisé en sortie de banc par l’entraîneur Frank Vogel, Caruso a compilé 11 points (à 5/7 aux tirs), 4 passes décisives, 2 rebonds, 1 interception et même 1 contre. Dans un temps fort des Lakers, il a enchaîné les paniers dans le 2ème quart-temps pour creuser l’écart pour son équipe. Sans jamais rien forcer.

"Je crois qu’Alex correspond parfaitement à la définition de l’opportunité qui rencontre la préparation. Il se prépare pour de ce moment depuis longtemps, il avait simplement besoin de l’opportunité.

Luke Walton l’a lancé, et le coach Vogel lui a donné sa chance à un niveau encore plus haut. Et il prend sa chance à fond. A chaque minute sur le parquet, il devient de plus en plus fort. Il apprend encore et encore.

C’est l’aspect mental qui peut te permettre d’atteindre le niveau supérieur. Je l’ai vu directement en lui. Il a été génial pour nous", a estimé LeBron James pour Yahoo Sports.

Dwight Howard, de Superman à facteur X entre ses deux Finales NBA

Il s’agit de la véritable force de Caruso. Il joue juste. Quasiment toujours. Des deux côtés du parquet. Il sent bien le jeu. Il se donne sur tous les ballons. Bien sûr, il n’a pas le talent d’un LeBron James ou d’un Anthony Davis. Il n’a pas les qualités physiques d’un Dwight Howard. Même pas la vista d’un Rajon Rondo. Mais il est juste, constant et régulier. Ses coéquipiers peuvent s’appuyer sur lui. Ils savent qu’ils ne seront jamais déçus.

Une présence amplement méritée

A 26 ans, Caruso vit ainsi le meilleur moment de sa carrière. Et il faut dire qu’il revient de loin. Non-drafté en 2016, il a fait ses preuves en G-League à partir de 2017 avec l’équipe affiliée des Lakers. De 2017 à 2019, le Texan d’origine a alterné entre la NBA et la G-League. A force de travail, il a fait ses preuves. Il a fait son trou.

"Pour l’équipe, le parcours a été incroyable cette année. Et ensuite pour moi individuellement, c’est fou ce que j’ai vécu dans ma vie pour en arriver à ce moment-là.

C’est vraiment cool. Je ne sais pas quoi dire de plus. Franchement, je suis super heureux de pouvoir vivre cette expérience avec des minutes importantes, un bon niveau en partageant le terrain avec LeBron.

Je vis de très grands moments. Je suis tellement reconnaissant de jouer au basket", a apprécié Alex Caruso face à la presse.

LeBron James, le roi est bien vivant vive le roi !

Le plus fort dans tout ça ? Il a finalement réussi à percer dans "la meilleure version" récente des Lakers. Et il ne s’agit pas forcément d’un hasard. Car encore une fois, Caruso n’est pas le joueur le plus talentueux sur un parquet NBA. Mais il a cette mentalité de vainqueur. Il a probablement besoin de se trouver dans une équipe qui fonctionne pour avoir un impact. Car c’est dans l’ombre qu’il parvient à apporter sur de petits détails qui font la différence. Alex Caruso n’est donc pas le GOAT. Mais il reste un sacré joueur de basket avec un état d'esprit de gagnant. Bientôt de champion ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest