Carmelo Anthony ne veut pas aller voir ailleurs

Carmelo Anthony a renouvelé ses vœux de fidélité aux New York Knicks. Il n’y aura pas de Carmelogate.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Carmelo Anthony ne veut pas aller voir ailleurs
En 2013-2014, en plus se savoir qui sera champion NBA ou qui sera suffisamment nul pour remporter la timbale Andrew Wiggins, il y a une intrigue qui devrait tenir la presse et les fans en haleine tout du long, c’est la fameuse course à la free agency. En effet, l’été prochain, une belle brochette de stars NBA pourront choisir, si elles le désirent, de devenir free-agents. Dans le lot, LeBron James bien entendu, mais également Carmelo Anthony. Alors que tout un tas de rumeurs annoncent déjà que les Los Angeles Lakers pourraient être prêts à faire un pont d’or aux deux joueurs pour tenter de convaincre au moins l’un d’eux de les rejoindre, Melo a expliqué qu’il n’avait pas l’intention de bouger.
« Je ne vais nulle part », a-t-il expliqué pour rassurer les supporteurs new-yorkais.
Par ailleurs, il a clairement fait savoir qu’il se refuserait à tout commentaire sur sa prochaine destination durant la saison, pour éviter que celle-ci ne tourne à un remake du fameux « Dwightmare » de sinistre mémoire.
« Dès le premier jour de la saison, je dirai à tout le monde que je n’aborderai pas ce sujet de toute l’année. J’espère que vos collègues et vous pourrez respecter ça », a-t-il ainsi lancé aux journalistes.
En 2014-2015, les Knicks devront 23,3 millions de dollars à Carmelo Anthony à moins qu’il ne décide donc de mettre un terme anticipé à son contrat pour aller voir ailleurs ou de prolonger avec NYC. Selon les termes du nouveau CBA, c’est bien l’équipe de la Grosse Pomme qui pourra lui proposer le contrat le plus intéressant, puisque celui-ci pourrait se chiffrer à 129 millions de dollars sur 5 ans. Mais au-delà des considérations financières, Melo a réaffirmé vouloir avant tout ramener un titre à New York.
« C’est pour cela que je voulais venir ici, pour pouvoir endosser cette pression et relever ce type de défis. Beaucoup de gens fuient la pression ou ne savent pas comment faire face à des challenges comme celui-ci. Moi, c’est mon quotidien. »
On verra déjà comment il encaisse de se voir malgré tout poser la question de son futur à court terme à chaque fois que ses Knicks enchaîneront deux mauvais matches de suite…
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest