Cette stat folle sur la longévité de Vince Carter et Robert Parish en NBA

Vince Carter et Robert Parish ont marqué l'histoire NBA par leur longévité. Et une statistique vient une nouvelle fois embellir leur légende dans ce domaine.

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Cette stat folle sur la longévité de Vince Carter et Robert Parish en NBA

Ce n'était pas la fin qu'on souhaitait pour lui. Une dernière sortie à domicile face aux Knicks, juste avant l'annonce de la suspension de la saison. Après 22 années dans la ligue, Air Canada a raccroché. À 43 ans. Une longévité presque inimaginable quand on le voyait éclater les cercles dans ses jeunes années. Le voir boucler sa carrière à 37 ou 38 ans aurait déjà été magnifique. Mais à 43 balais... Et ce n'est pas parce qu'il voulait absolument décrocher une bague. Pas du tout. Pour lui, l'amour du jeu n'avait pas de prix. Même celui d'un titre en tant que 12e homme, cloué sur le banc. Pour voir les autres jouer, il préfère regarder la télé. Pas le faire à côté d'un staff. Pourtant, Vince Carter aurait pu rendre quelques services chez un prétendant, même encore cette saison.

Le 12 mars dernier, c'est une légende qui a fait ses adieux à la NBA. Une légende qu'on a vu pour la toute première en 1998. Soit 22 saisons, le record NBA. Au total, Vince Carter aura été joueur professionnel dans quatre décennies différentes. Et qui a été adversaires ou coéquipiers de 37% des joueurs ayant un jour joué dans cette ligue !! En revanche, il n'a jamais croisé le fer contre celui avec qui il partage cette longévité incroyable. Avec 21 saisons, Robert Parish a longtemps côtoyé le sommet de ce classement. Petite consolation, le big man conserve son record à 1611 matches disputés en carrière (Vince Carter s'est arrêté à 1541).

Un internaute via Reddit en a profité pour faire un comparatif de leurs carrières respective. Et en allant plus loin, il s'est même rendu compte d'une statistique édifiante. Depuis la fusion entre la ABA et la NBA, soit en 1976, il n'y a qu'une seule saison où ni Vince Carter, ni Robert Parish n'ont été sur les parquets. L'ex-Celtic ayant pris sa retraite en 1997, la saison 97-98 est la seule en 44 ans qui a été disputée sans ces deux monstres du basket. Tout simplement incroyable. Reste maintenant à trouver le successeur de VC pour poursuivre cette lignée.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest