Chet Holmgren vs Emoni Bates : le clash des futurs cracks a tenu ses promesses !

Chet Holmgren vs Emoni Bates : le clash des futurs cracks a tenu ses promesses !

Il ne fallait pas passer à côté du choc de la nuit en HS entre deux possibles futurs grands de la NBA : Chet Holmgren et Emoni Bates.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Dans quelques années, on se repassera peut-être avec nostalgie et appétit les extraits du match de high school entre Ypsy Prep et la Minnehaha Academy qui s'est déroulé cette nuit. Pourquoi ? Parce qu'il a peut-être opposé deux des joueurs qui marqueront en partie cette décennie et la suivante en NBA : Emoni Bates et Chet Holmgren.

La pression et les attentes sont déjà immenses sur les épaules des deux garçons. Rien ne garantit qu'ils tiendront leurs promesses et que la hype autour d'eux durera aussi durablement et jusque chez les pros comme un Zion Williamson avant eux. Mais s'il faut miser sur deux jeunes talents à l'heure qu'il est, le safe bet est à placer sur eux.

Chet Holmgren, 18 ans, a vu sa popularité exploser en quelques mois. ESPN la classé n°1 de sa cuvée après la reclassification de Jonathan Kuminga, parti monnayer ses talents en G-League. En un an, Holmgren a montré à tous les scouts et observateurs du pays qu'il n'était pas un 7 footer comme les autres. Et surtout, pas qu'un phénomène Youtube. La vidéo de son contre et de son dribble face à Stephen Curry lors d'une opposition ont fait le tour du web, mais il y avait autre chose derrière ça.

A 15 ans, le natif du Minnesota a grandi de 18 centimètres alors que ses coaches avaient jusque-là plutôt développé les aspects techniques de son jeu, les "guard skills". Ce qui fait qu'aujourd'hui, à 2,13 m, le garçon est un cauchemar pour les défenses adverses grâce à cette combinaison de taille et d'aptitudes balle en main. Chet Holmgren, shoote, court, passe, drive, dissuade près du cercle... Bref, il sait pratiquement tout faire, à l'instar d'un prospect un peu plus célèbre en dehors du territoire américain : Victor Wembanyama.

Victor Wembanyama, le bijou français en avance sur tout le monde

Comme la pépite française, à qui il rend pour le moment 5 centimètres, Holmgren est un ovni. Le show qu'il a proposé alors que tous les yeux étaient rivés sur son duel avec Emoni Bates en est la preuve. Il se savait observé et a performé : 31 points à 13/18, 12 rebonds, 6 contres et 2 paniers à 3 points, plus quelques petits un contre un avec Bates. La copie est belle et prometteuse.

Jugez plutôt.

En face, Emoni Bates, dont on vous parlait il y a un an dans la liste des "joueurs qui marqueront la prochaine décennie", n'a pas déçu non plus. Si les gens qui se sont penchés un peu sur le match se sont davantage attardés sur Chet Holmgren, l'ailier de 16 ans et demi au physique un peu "KD-esque" a répondu présent.

Malgré ses 36 points et 10 rebonds, son équipe s'est inclinée (78-71). Mais on a quand même pu voir l'arsenal assez phénoménal de l'adolescent, qui a tout pour devenir un scoreur absolument énorme. La comparaison avec Kevin Durant ne s'arrête évidemment pas qu'au physique. Sa facilité à shooter par-dessus tout le monde avec fluidité, d'à peu près n'importe où sur le terrain, son agressivité pour attaquer le cercle lorsqu'il l'a décidé et son flair font forcément penser à la superstar des Brooklyn Nets.

Comme pour tous les prospects stars, il lui faudra se défaire de cette filiation et se créer son propre chemin. On ne sait pas encore s'il le fera en G-League, comme d'autres top prospects lycéens, ou en NCAA avec Michigan State, qu'il rejoindra s'il décide ne pas passer pro immédiatement. Pour Holmgren, qui est plus généralement comparé à Kristaps Porzingis mais avec du handle, le choix n'a pas été fait non plus, mais il semblerait que l'université soit sa priorité dans un premier temps. Le choix risque d'être cornélien vu le monde qui se bousculera à sa porte...

Le résumé du match et de la performances des deux phénomènes, c'est ici.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest