Cinq destinations pour Rajon Rondo, star inattendue de la free agency

Cinq destinations pour Rajon Rondo, star inattendue de la free agency

Rajon Rondo va être bien plus demandé que prévu pendant la free agency. S'il ne reste pas aux Lakers, voilà où pourrait atterrir le meneur.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Préc.1 / 5Suiv.

On ne pensait pas dire ça il y a quelques mois, mais Rajon Rondo risque bien d'être l'un des free agents les plus prisés début décembre à l'ouverture du marché. Le meneur des Los Angeles Lakers, 34 ans, a prouvé qu'il en avait encore dans le moteur en étant un élément déterminant dans la campagne jusqu'au titre. Rondo s'est libéré de son contrat à un peu moins de 3 millions de dollars pour 2021 et viserait un deal pouvant lui rapporter jusqu'à 10 millions la saison, selon les indications les plus récentes.

Après avoir été hors des plans de la plupart des franchises, voilà que Rajon Rondo est presque l'archétype du vétéran qu'il faut absolument avoir dans son équipe pour prétendre au titre. L'ancien joueur des Boston Celtics a l'avantage de ne pas réclamer forcément une place dans le cinq. Voici quelques destinations qui pourraient lui convenir et faire passer un gros cap à l'équipe qui aura réussi à le convaincre de signer. On n'a pas inclus les Lakers, mais il va de soi qu'ils auront leur mot à dire pour le conserver.

Rajon Rondo veut son argent ! Adios les Lakers ?

Boston Celtics

On aime bien les histoires qui se finissent bien. Rajon Rondo a marqué l'histoire des Celtics en étant l'un des membres de l'équipe qui a ramené le titre à Boston après des années de disette. Dans le coeur des fans de Bean Town, le voir soulever le trophée Larry O'Brien avec le maillot des Los Angeles Lakers est forcément douloureux. Pourquoi ne pas boucler la boucle là où tout a commencé en 2006, pour montrer aux fans où va réellement son allégeance ?

Sur le strict plan sportif, un retour de Rondo aurait aussi du sens. L'un des problèmes majeurs des Celtics la saison dernière a été l'incapacité du banc, particulièrement sur la traction arrière, a se montrer efficace et productif. Danny Ainge a clairement expliqué que c'est un secteur qu'il chercherait à renforcer à l'intersaison. On a rien contre Brad Wanamaker, mais avoir Rajon Rondo en back up de Kemba Walker en 2021 aurait une autre gueule.

Au niveau de l'expérience, du playmaking et de ce qui lui reste d'intensité défensive (reformer le backcourt d'emmerdeurs avec Marcus Smart a un certain charme), Brad Stevens accueillerait forcément positivement ce renfort. Ca ne réglerait pas forcément les problèmes au shoot extérieur des Celtics, même si Rondo a sorti deux fois des matches à 3/4 à 3 points pendant les Finales contre le Miami Heat...

Lire la suite
Préc.1 / 5Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest