119 WAS
113 PHI
92 NYK
129 DEN
109 TOR
119 HOU
132 NOP
139 PHO

En pleine crise, quel cinq majeur pour les Cavaliers ?

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Après une sixième défaite des Cleveland Cavaliers en sept matches, Tyronn Lue a annoncé qu'il allait encore une fois changé son groupe de départ.

Les 30 000 points en carrière de LeBron James vont faire l’actualité aujourd’hui. C’est historique, donc logique. L’occasion pour les Cleveland Cavaliers d’attirer un peu d’attention positive sur une équipe en plein doute. Les difficultés de la franchise de l’Ohio seront donc brièvement reléguées au second plan le temps que l’euphorie autour de la performance du King retombe. Mais les problèmes sont bien réels.

Battus par les San Antonio Spurs cette nuit, les triples finalistes ont tout de même perdu une sixième fois en sept rencontres. Ils n’ont qu’une défaite de moins (pour autant de victoires) que le Miami Heat, quatrième de la Conférence Est. Ils sont plus proches du huitième, les Philadelphia Sixers, que du premier, les Boston Celtics. Comme l’admet volontiers James, c’est « la pire saison » de sa carrière.

Au milieu de tout ce vacarme, il y a un homme. Un coach perdu. Embrouillé dans ses idées, en pleine contradiction avec lui-même. Quelques heures seulement après avoir assuré qu’il ne ferait aucun changement, Tyronn Lue a finalement déclaré qu’il allait bouger son cinq majeur. Difficile de suivre ses raisonnements de plus en plus flous. Mais il est évident que les Cleveland Cavaliers ont besoin d’un électrochoc.

Reste à savoir pour quel groupe Lue va opter. Les Cavs ont finalement assez peu de lineups avec un Net Rating positif cette saison. En 44 minutes passés ensembles sur le parquet Kevin Love, J.R. Smith, Kyle Korver, Dwyane Wade et LeBron James ont torpillé leurs adversaires : +32,6 points sur 100 possessions. Mais l’échantillon reste faible. Défensivement, ce cinq est amené à prendre l’eau – et de façon violente – contre des armadas comme les Golden State Warriors ou les Houston Rockets.

Le groupe qui s’en sort le mieux sur la durée est pour le moins inattendu. José Calderon, Jae Crowder, Love, Smith et LeBron affichent un Net Rating de +8,1. En 354 minutes. Le plus étrange ? Lue a simplement remplacer Calderon par Isaiah Thomas et son équipe a pourtant sombré. Le même cinq avec IT à la mène a un différentiel horrible : -22,8 en 100 minutes. Les Cleveland Cavaliers sont pitoyables en attaque ET en défense avec leurs titulaires actuels.

Le manque de rythme de Thomas, ses lacunes défensives béantes et le temps d’adaptation nécessaire pour l’intégrer y sont évidemment pour quelque chose. Mais c’est à se demander si le coach ne devrait pas le faire sortir du banc. Il ferait alors doublon avec Wade et Derrick Rose. Au final, cette équipe est juste vraiment très mal construire. Il y a des noms mais peu de complémentarité. Des lacunes trop fortes dans des secteurs du jeu trop importants. Les Cleveland Cavaliers devraient de toute façon chambouler leur effectif d’ici le 8 février. George Hill est d’ailleurs pressenti pour débarquer. Avec donc encore de nouveaux groupes à prévoir et à tester sur le parquet.