COLMAR X WHITE MOUNTAINEERING : hors-piste urbain réussi

Une collab aussi étonnante que réussie pour entrer dans l'hiver bien emmitouflé dans cette veste Colmar x White Mountaineering.

holy_pairPar holy_pair | Publié  | BasketSession.com / HOOP CULTURE / Culture
COLMAR X WHITE MOUNTAINEERING : hors-piste urbain réussi

En janvier dernier, lorsque la marque Colmar a annoncé collaborer avec le label japonais White Mountaineering, on savait que ces deux-là allaient s’entendre.

D’un côté, une marque de ski à l’héritage iconique, qui a toujours recherché l’alliance entre performance et style, et de l’autre un jeune label turbulent dirigé par Yosuke Aizawa, un directeur de création vénéré au Japon. Pour vous placer le bonhomme, ses créations sont hybrides et mélangent l’imaginaire street wear aux vêtements techniques polaires.

Il a déjà collaboré avec Barbour, la marque de sneakers Saucony… Le japonais est très recherché par les marques en ce moment. Il arrive à réinventer l’imaginaire d’une marque sans la trahir.

Et donc, chaque année, Colmar ouvre ses portes et ses archives à un designer soigneusement choisi, pour qu’il réinterprète son vestiaire et l’héritage de la marque.

SURFACE PROJECT X ANDRE : Une collab écolo qui va faire du bruit

Petit point histoire : Colmar est une marque italienne fondée à Monza en 1923. C’est l’une des marques qui a démocratisé le vêtement de ski, technique et hors-piste, en le faisant entrer dans le vestiaire de tous les jours.

Moins clinquant que Moncler, la marque se différencie de ses concurrents en offrant une certaine idée du lifestyle alpin, un alliage élégant de coupes ajustées et de matières techniques.

Très fier d’avoir été choisi par la marque italienne, le designer japonais explique pourquoi Colmar est une marque qui lui parle :

« J'adore faire du snowboard hors-piste et quand Colmar m'a contacté j'étais ravi car c'est une marque que je connais depuis longtemps et que j'aime énormément !

La collection capsule s'inspire des archives ski de Colmar. J'ai pu constater leur savoir-faire ainsi que leur professionnalisme lorsque je me suis rendu au siège et j'ai beaucoup apprécié travailler avec eux. »

Pour cette collaboration, le résultat est édifiant. La veste que j’ai pu tester résume parfaitement ce que recherchent les urbains qui aiment les belles histoires et les pièces uniques. S’il existe une imagerie commune entre Colmar et White Moutaineering, elle s’exprime parfaitement à travers cette collab rafraichissante.

J’ai reçu la veste créée pour l’occasion de cette collection capsule. La pièce fait partie de la collection AGE (advanced garment exploration) qui tente d’explorer différents horizons : matières, couleurs, touchers…

Le manteau est arrivé en coloris butternut. Crevons l’abcès dès maintenant : on rentre dans l’hiver, l’époque est morose, sombre. Autant de raisons pour tenter un peu de couleurs.

Je me souviens de l’interview de ce superbe sappeur du quartier de Château rouge à Paris. Dans une diatribe enflammée, il s’énervait sur le peu de couleurs et de goût de ses contemporains. Et concluait : « On ne s’habille pas pour se couvrir, monsieur ».

A croire que les designers de Colmar et de White Moutaineering l’ont entendu pour la conception de cette veste : du marron butternut donc, allié à un vert d’eau et à un rose pastel. Sur le papier, ça a tout l’air d’un cocktail immonde de fin de soirée à la Licorne, la plus célèbre boite de nuit du pays basque.

On se souvient que le pape de la nouvelle vague, Jacques Tati, disait « trop de couleurs nuit au spectateur ». Certes, mais s’il voyait les funestes cortèges de vestes et de doudounes grises ou noires, il reverrait peut-être sa copie.

Ces trois couleurs marchent ensemble, se complètent en fait parfaitement. Les innombrables poches (8, si j’ai bien compté, et aucune à l’intérieur, tout sur le côté face du manteau) permettent de transporter pratiquement toute sa vie dans son manteau. Plutôt pratique.

Petit zoom sur la technique de ce manteau exploratoire : toutes les pièces sont thermocollées, ce qui explique son poids plume. Le traitement est déperlant ET imperméable, aucun souci en cas de pluie donc.

Polyvalente, la veste trouvera facilement son public : des citadins en quête d’un vêtement technique chaud, aux fans de randonnées, qui trouveront dans cette pièce un manteau chaud et rassurant.

Toutes les infos sur la collab Colmar x White Mountaineering ici

La veste Colmar x White Mountaineering en images

Colmar x White Mountaineering

Colmar x White Mountaineering

Colmar x White Mountaineering

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest