CQFR : Harden et Brooklyn en chaleur, la remontada de NOLA

CQFR : Harden et Brooklyn en chaleur, la remontada de NOLA

Voici ce qu'il fallait retenir des 8 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Celtics @ Pelicans : 115-120, après prolongation
Thunder @ Cavs : 117-101
Pistons @ Magic : 96-105
Sixers @ Raptors : 103-110
Wolves @ Knicks : 99-103
Nuggets @ Hawks : 115-123
Nets @ Clippers : 112-108
Kings @ Bucks : 115-128

Brooklyn dompte les Clippers, Kawhi en colère

- Les Nets continuent d'être intraitables contre leurs rivaux pour le titre. En dominant les Clippers malgré des frayeurs en fin de match, Brooklyn a enregistré sa 6e victoire en 7 matches contre un membre du Big 5 (Lakers, Clippers, Jazz, Bucks, Sixers) et sa 12e en 14 matches contre l'une des 14 meilleures équipes au classement.

James Harden a encore été le moteur du groupe (37 pts, 11 rbds, 7 pds) en l'absence de Kevin Durant et s'st même montré décisif. Alors que les Clippers étaient revenus à égalité sur deux lancers de Kawhi Leonard à 28 secondes de la fin et que DeAndre Jordan avait converti un rebond offensif en panier, Harden a provoqué une faute offensive de Kawhi sur la possession suivant et transformé les deux lancers de la victoire.

Kawhi n'était pas d'humeur du tout après le match et a déguerpi après une seule question sur cette fameuse faute offensive. Sa meilleure interprétation de Cartman de South Park avec son "Screw you guys, I'm going home".

- "Brooklyn ou pas, m'en bat les couilles. James Harden, machin chouette rien à foutre", a dû se dire Patrick Beverley, le Claude Makelele des Clippers et de la NBA, avant d'essayer de se friter avec la star adverse comme à son habitude.

- Le plus effrayant avec Brooklyn, c'est sans doute de se dire que Harden, KD et Kyrie n'ont joué que 7 matches ensemble pour le moment mais que les Nets sont quand même sur une bonne dynamique.

Le chef d'orchestre James Harden reste un formidable soliste

Comeback historique et expulsion débile, la folle soirée de NOLA

- L'expulsion la plus WTF de la saison est pour JJ Redick des Pelicans. Contre Boston, le vétéran était certes assez remonté, mais sa "passe" pour l'arbitre méritait-elle vraiment un tel sort ?

En attendant, peut-être grâce au sentiment d'injustice, New Orleans a réussi la plus grosse remontée de l'histoire de la franchise en NBA. Menés de 24 points par Boston, les Pels ont cravaché pour renverser les Celtics, notamment grâce à Brandon Ingram (33 pts et un panier pour virer en tête à... 33 secondes de la fin), puis se sont imposés en prolongation. Pas un signal très rassurant pour les hommes de Brad Stevens, mais une copie prometteuse sur le plan mental pour NOLA, où Zion Williamson a roupillé en 1e mi-temps avant de se montrer lui aussi à la hauteur du combat (24 de ses 28 pts en 2e mi-temps).

A en perdre (Jarrett) Allen

- Théo Maledon était titulaire au sein du backcourt d'OKC lors de la sereine victoire contre Cleveland. Le Français a été bon puisque si on a beaucoup vu Shai Gilgeous-Alexander (31 points, 9 passes), l'ancien de l'ASVEL a été propre et impliqué sur 33 minutes, avec 14 points, 3 passes et 2 rebonds.

- Dans cette partie et malgré la défaite, Jarrett Allen a réussi une performance rarissime, en finissant à 11/11 pour 26 points, 17 rebonds et 3 contres. Depuis le début du siècle, un seul joueur avait signé un match à au moins 25 points et 15 rebonds à 100% au shoot : Dwight Howard en 2010 avec Orlando.

Saunders out real quick, Vucevic sur un nuage

- Le sursaut d'orgueil des Minnesota Timberwolves, qui ont échoué à un point des Knicks après avoir été nettement menés tout le match, n'aura pas suffi à sauver la peau de Ryan Saunders, viré quelques instants après le coup de sifflet final et remplacé par Chris Finch, qui était jusque-là assistant aux Toronto Raptors. Vu la vitesse à laquelle se sont passées les choses, on peut quand même supposer que la direction avait gentiment préparé le siège éjectable de Saunders depuis quelques jours déjà.

- Frank Ntilikina n'a de nouveau pas joué. Tom Thibodeau a refusé de l'envoyer en G-League, en expliquant qu'il était important pour le groupe et apportait beaucoup, même sans jouer. Pas sûr que le French Prince prenne bien le fait d'avoir droit aux mêmes qualificatifs que Udonis Haslem, 40 ans, à Miami...

- On n'est peut-être pas très objectifs avec Nikola Vucevic parce qu'on l'aime beaucoup, mais si avec la saison qu'il fait il n'est pas All-Star NBA, ce sera un petit scandale. "Vooch" a encore haussé le ton en février avec des stats qui en font un vrai prétendant au titre de joueur du mois à l'Est. Cette nuit, il a guidé Orlando vers une 4e victoire en 5 matches, en signant 37 points et 12 rebonds à 14/27 contre Detroit.

Evan Fournier, jamais bien loin de son pote, a réussi un joli match lui aussi avec une copie à 29 points, 7 passes et 7 rebonds en 29 minutes. Sekou Doumbouya, qui a joué 16 minutes en sortie de banc dans le camp d'en face, n'a pu faire plus que 3 points, 5 rebonds et 1 interception à 1/6.

Boucher sort un gros finish

- Les Raptors sont passé en positif (16-15) et ils l'ont symboliquement fait devant leurs rivaux NBA de l'Est, les Sixers. Toronto a réussi à fragiliser Joel Embiid au niveau de l'adresse (6/20) notamment grâce au travail de sape d'Aron Baynes. Le joueur le plus déterminant de la nuit, en revanche, c'est sans doute Chris Boucher.

L'intérieur canadien a marqué tous ses points de la nuit (17) sur les 14 dernières minutes du match, avec 5 paniers à 3 points en 6 minutes pour permettre à son équipe de prendre un peu le large. Et pour ne rien gâcher, Boucher s'est offert un contre sur Joel Embiid dans le 4e quart-temps. Une énorme fin de match pour le "Butcher".

- Quatre matchs NBA en six jours, c'est clairement trop pour Denver. Les Nuggets ont tiré la langue sur le parquet d'Atlanta et n'ont pas pu livrer une grosse bataille. Stopper Trae Young, qui était lui dans un bon soir (35 points, 15 passes à 10/19) était compliqué et les Hawks ont même compté jusqu'à 22 points d'avance.

- Les Bucks sont bien repartis de l'avant. Après voir mis fin à la plus longue série de défaites de l'ère Budenholzer en NBA, Milwaukee a confirmé en dominant Sacramento cette nuit. Avec un peu plus de liberté en attaque, le résultat ne s'est pas fait attendre. Giannis Antetokounmpo, malgré une relative maladresse (9/19) par rapport à ses standards, a fait souffrir les Kings avec 38 points et 18 rebonds en 33 minutes, aidé par son lieutenant Khris Middleton (32 pts). Les deux All-Stars ont marqué plus de la moitié des points de leur équipe à eux deux.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest