CQFR : KD réussit son retour, Booker bourreau des Sixers, Utah ne flanche pas

CQFR : KD réussit son retour, Booker bourreau des Sixers, Utah ne flanche pas

Voici ce qu'il fallait retenir des 5 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Sixers @ Suns : 111-120
Pacers @ Hawks : 125-113
Rockets @ Knicks : 99-121
Nets @ Warriors : 134-117
Heat @ Jazz : 94-112

Retour gagnant pour KD

- Kevin Durant a réussi son premier comeback à Golden State en tant que joueur des Nets. Evidemment, on ne sait pas ce qu'aurait donné l'accueil des fans s'ils avaient été là, mais "KD" a plutôt passé un bon moment, entre retrouvailles avec ses anciens camarades et promenade de santé sur le terrain. C'était d'ailleurs son premier

Brooklyn a nettement dominé cette rencontre, sans avoir besoin que son trio star ne puise dans ses réserves. Kevin Durant (20 points, 6 passes, 5 rebonds et 2 contres), Kyrie Irving (23 pts) et James Harden (19 pts, 16 pds) ont fait le job, mais c'est tout le groupe de Steve Nash qui a contribué avec 39 pts pour le banc où figurait notamment Timothé Luwawu-Cabarrot (8 pts, 6 rbds).

- Beaucoup a été dit et écrit sur les rapports parfois tendus entre Kevin Durant et Draymond Green à Golden State. Tout semble aller entre eux aujourd'hui, comme le montre cette petite accolade avant l'entre-deux.

Le Jazz continue d'impressionner

Le Utah Jazz est sur une dynamique de confiance assez folle. Rudy Gobert et ses camarades ont gagné pour la 18e fois en 19 matches - et pour la 7e fois de suite - cette nuit à domicile contre Miami. On a bien cru que le match allait être serré, mais les hommes de Quin Snyder ont activé le mode muraille entre la fin du 2e quart-temps et le début du 3e. Le Heat n'a pas marqué de panier pendant 6 minutes et a lentement décroché jusqu'à l'agonie.

Le plus fort dans tout ça, c'est que Utah ne fait pas que gagner mécaniquement. Le Jazz joue bien au basket. Et par instants, le Jazz joue même fantastiquement bien au basket. Sur cette séquence, conclue par Rudy Gobert (16 pts, 12 rbds), tout le monde a touché la balle et participé à la circulation du ballon. On se croirait revenu à la grande époque des Spurs.

- La base du succès du Jazz, c'est évidemment sa défense. Tout le monde ne sera pas d'accord, mais ce qu'offre Rudy Gobert de ce côté-là (en plus d'un vrai bel apport offensif en ce moment), justifie l'investissement d'Utah tant critiqué par des OG comme Shaq. Combien de joueurs sont capables de gérer aussi bien cette situation face à des joueurs comme Jimmy Butler et Bam Adebayo ?

House of the Rising Suns

Utah est évidemment l'équipe qui capte le plus l'attention dans la ligue grâce à sa superbe dynamique. Mais pendant ce temps-là, ça ne se tourne pas les pouces du côté de Phoenix. Les Suns ont décroché leur 8e victoire en 9 matches cette nuit, en dominant les Philadelphie Sixers.

Les adversaires n'aiment généralement pas trop affronter les Sixers. Devin Booker, lui, se régale ces derniers temps à chaque fois qu'il croise la route de Philly. L'arrière All-Star a tout simplement marqué 30 points ou plus lors de ses 7 derniers matches contre cette équipe. Il a remis le couvert avec une superbe partition (36 points, 5 rebonds, 4 passes à 15/23), à nouveau guidé et libéré par la présence de Chris Paul (18 points, 10 passes et 8 rebonds) à ses côtés. Fréquemment défendu par Ben Simmons, qui n'a pas choisi le bon moment pour expliquer qu'il pensait être le meilleur défenseur de la ligue, Booker a poussé la confiance jusqu'à plier la partie sur un shoot depuis le parking.

- Absent depuis 13 matches après avoir été pris dans le tourbillon du Covid et de son protocole, Dario Saric a fait un retour très remarqué pour les Suns. Le Croate a inscrit 15 points, 4 passes et 4 interceptions en 20 minutes en sortie de banc.

- Seth Curry ne pourra finalement pas créer son club "50-50-100" en solo. L'arrière des Sixers a manqué son premier lancer franc de la saison cette nuit. Il y a de bonnes chances qu'il doive se contenter d'aller squatter le club des 50-40-90 avec son frangin, qui y siège en très bonne compagnie.

- Joel Embiid a fait de son mieux pour donner le change et a encore réussi un gros match offensif : 35 points, 8 rebonds à 12/23. Quand le Camerounais décide d'enclencher des moves comme celui-ci, il n'y a pas grand chose à faire...

Seth Curry fait une saison de malade et frappe à la porte des grands

 

- C'est en perdant des matches comme celui contre Indiana, où ils menaient de 9 points dans le 4e quart-temps, que les Hawks affichent leurs limites pour intégrer pleinement le top 8 à l'Est. Les Pacers ont réussi à renverser la situation grâce à un 4e quart-temps de haut niveau d'Aaron Holiday (13 de ses 18 pts), mais aussi une contribution offensive de tout le groupe. Doug McDermott a claqué 26 points pour épauler Myles Turner (19&10) et Domantas Sabonis (14 pts, 13 rbds et 7 pds).

- Les Knicks ont encore réussi à mettre une équipe sous les 100 points et à l'emporter. La défense la moins perméable de la ligue  - oui, on n'aurait pas cru écrire ça en début de saison, même avec Tom Thibodeau aux commandes - a étouffé les Rockets, en chute libre depuis 5 matches. Julius Randle et Immanuel Quickley ont inscrit 22 points tous les deux, aidés par Derrick Rose (16 pts en sortie de banc).

Ce n'est pas sur ce match que l'on peut vraiment mesurer l'impact de la blessure de Mitchell Robinson (fracture de la main), mais New York a plutôt bien géré à l'intérieur. Obi Toppin a au passage claqué l'un des plus beaux dunks de la nuit.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest