CQFR : Les Lakers à une marche des Finales, mais attention à Denver…

CQFR : Les Lakers à une marche des Finales, mais attention à Denver…

Voici ce qu'il fallait retenir du match NBA de la nuit entre les Lakers et les Nuggets. Los Angeles a remporté le game 4 et se rapproche des Finales.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Los Angeles Lakers - Denver Nuggets : (114-108)

---

Les Los Angeles Lakers ne sont donc qu'à une victoire des Finales, comme le Miami Heat de l'autre côté du tableau. Contre n'importe quel autre adversaire, on aurait déjà commencé à vous dire que c'était plié et qu'il fallait d'ores et déjà se projeter sur la quête du titre. Sauf que Denver a l'habitude, désormais, de cavaler après le score et ne pliera pas sans combattre.

Les blagues sur le fait que la bande à Mike Malone allait volontairement laisser filer ce match pour se retrouver dans leur position préférée à 1-3 étaient amusantes. Mais cette nuit encore, les Nuggets en ont donné pour leur argent à LeBron James et ses petits copains.

Les Lakers ont globalement été en contrôle tout le match, mais Denver a réussi, par runs, à rester dans le coup. Finalement, pour faire simple, Anthony Davis (malgré une grosse frayeur) a tracté L.A. offensivement (34 points) et LeBron James a verrouillé la conversation en défense en fin de match, en s'occupant particulièrement de Jamal Murray, poussé à plusieurs ratés dans le money time.

Comment LeBron James a cadenassé Jamal Murray dans le money time

- On notera que LeBron a quand même été 14 fois sur la ligne, juste après que les Lakers se soient un peu plaint de l'arbitrage. L'expérience et l'influence, ça peut toujours servir. Mais pour éviter toute polémique stérile, on a décortiqué les 7 fautes sifflées sur lui et globalement, y'a pas eu de vol caractérisé.

Les Lakers se plaignent, LeBron tire 14 lancers… Justifié ? Allez, on décortique les 7 fautes !

- Jamal Murray a eu l'air complètement cramé en fin de match, mais sa fatigue et le bon boulot du King sur lui ne doivent pas éclipser le courage qu'il a de nouveau affiché. Et en plus du courage, il y a quand même un talent foutrement incroyable chez le Canadien, auteur de 32 points et de quelques paniers techniquement assez surréalistes.

 

Quoi qu'il advienne dans la suite de cette série, Murray a passé un cap gigantesque durant ces playoffs et on ne pourra plus le regarder de la même façon désormais.

- Dans le 1er quart-temps, on a retrouvé un peu le Dwight Howard des années 2000. Gobeur de rebonds, surhomme à la finition pour cartonner le cercle, "D12" a fini avec 12 points et 11 rebonds, tout en infligeant à Nikola Jokic un problème de fautes.

Trashtalk, rebonds et dunks : pourquoi Dwight Howard fait aussi gagner les Lakers

- Le Serbe est d'ailleurs passé à côté de son match et a rendu une copie offensive à 16 points à 6/13, sans parvenir à être le playmaker génial que l'on connaît. Sans doute a-t-il gardé le l'influx pour la traditionnelle tentative de remontada dans le game 5...

Ciblé, attaqué, provoqué, la déroute de Nikola Jokic fatale aux Nuggets

- L'intensité de Rajon Rondo a même frapper de plein fouet l'un des arbitres de la rencontre...

Rajon Rondo domine le money time et passe encore un cap dans l'Histoire de la NBA

- Michael Porter Jr a été l'une des raisons pour lesquelles les Nuggets sont restés dans le match sans prendre d'éclat trop important. Avec 13 points, 8 rebonds et quelques actions bien stylées où Kyle Kuzma a mordu la poussière quelques fois, "MPJ" a de nouveau été un contributeur efficace qui a clairement envie d'être encore plus utilisé...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest