- PHI
- WAS
- BKN
- TOR
- MIA
- HOU
- NYK
- NOP
- SAS
- MEM
- GSW
- LAL

CQFR : Orgie offensive à Atlanta, Bledsoe enfonce les Lakers

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Les Hawks de Trae Young (49 pts) et les Bulls de LaVine (47) ont offert aux spectateurs un match époustouflant avec 329 points (168-161), finalement gagné par Chicago après 4 OT.

Mais quel match de dingue !

Sur le papier, une rencontre entre les Atlanta Hawks et les Chicago Bulls n’a rien d’une affiche. Ou alors peut-être dans cinq ans, quand les jeunes joueurs des deux équipes auront vraiment commencé à maîtriser leurs supers pouvoirs. Parce que si ces deux franchises figurent parmi les plus mauvaises de la ligue cette saison (douzième et treizième à l’Est), elles sont aussi parmi les plus prometteuses de tous le championnat. Elles disposent chacune de quelques talents de demain. Et ce sont eux qui ont fait vibrer pendant la Phillips Arena pendant presque 70 minutes ! 68, précisément. Quatre prolongations pour que les taureaux finissent par l’emporter (168-161).

Les stars en devenir ont fait le show. Trae Young, tout d’abord. Le meneur des Hawks est absolument sensationnel en ce moment. Il restait sur deux pointes à 36 unités. Il en a claqué 49 (17 sur 33 aux tirs donc plus de 50%) cette nuit ! Son record en carrière évidemment (validant du même coup notre pronostic d’avant-saison quand nous avions annoncé qu’il taperait les 40 points sur un match quand de nombreux fans criaient au bust). Le rookie a été phénoménal. C’est lui qui a mené le comeback tardif d’Atlanta dans le quatrième quart temps. Lui qui a arraché la première et la deuxième prolongation avec des paniers héroïques.

Mais Young a fini par s’incliner. Parce qu’en face, les jeunes Zach LaVine (47 pts) et Lauri Markkanen (31 pts, 17 rbds) formaient un duo redoutable. Avec aussi 31 points d’Otto Porter. Ensemble, ils ont fini par prendre le dessus malgré le meneur fantasque des Hawks. Ce dernier a aussi compilé 8 rebonds et 16 passes pour devenir le premier rookie depuis Michael Jordan à inscrire plus de 45 points avec 10 passes. Incroyable soirée.

Le grand soir d’Eric Bledsoe

Malheureux aux Phoenix Suns, Eric Bledsoe avait demandé à se barrer. Aujourd’hui aux Milwaukee Bucks, le meneur a l’air épanoui. Et pour officialiser ce nouvel amour, il a paraphé cette nuit une extension de contrat à hauteur de 70 millions sur quatre ans. Il a fêté ça en dominant les Los Angeles Lakers (131-120). Le meneur a été le principal artisan de ce succès, le 48ème de la saison pour la franchise du Wisconsin, première équipe officiellement qualifiée pour les playoffs. Bledsoe a compilé 31 points, 9 rebonds et 5 passes.

La huitième victoire consécutive des Bucks, titulaires du meilleur bilan NBA. Ils n’étaient pourtant pas au contrôle de la partie à l’entame du quatrième quart temps. Ils comptaient un petit point de retard. Mais les Lakers ont craqué dans le money time. LeBron James et Brandon Ingram, auteurs de 31 points chacun, n’ont pas réussi à porter leur équipe dans les moments les plus importants de la partie. C’est fâcheux. D’autant plus fâcheux que les playoffs continuent de s’éloigner à chaque défaite. C’est presque la mission impossible pour les Californiens, dixièmes à l’Ouest avec quatre victoires de moins que les Spurs, huitièmes, alors qu’il reste un tout petit plus d’une quinzaine de rencontres à disputer.

Les Celtics se reprennent enfin

Quatre défaites de suites. Quatre revers consécutifs après le break du All-Star Weekend. Puis les Boston Celtics se sont enfin donnés un peu d'air en battant les Washington Wizards cette nuit (107-96). Un match où aucun joueur n'a cherché à tirer la couverture vers lui. Les hommes de Brad Stevens ont enfin joué ensemble. Et du coup, vu le nombre de talents qu'il y a au sein de l'effectif, ça rend ce groupe beaucoup plus imprévisible. Kyrie Irving a par exemple distribué 12 passes décisives. Et sept joueurs des Celtics ont inscrit 10 points ou plus avec 18 pour Al Horford ou 17 pour Marcus Morris.

Victoire importante de Charlotte

Les Charlotte Hornets veulent à tout prix faire les playoffs. Tony Parker, leur meneur remplaçant, aussi. Le Français est sur une série incroyable : il n’a jamais manqué l’événement depuis son arrivée en NBA lors de la saison 2001-2002. Il est venu en Caroline du Nord pour aider la franchise à atteindre cet objectif. Et il contribue. 12 points contre les Brooklyn Nets cette nuit. 17 pour un Nicolas Batum vraiment plus incisif depuis son passage sur le poste deux. Et une victoire (123-112) pour les frelons qui repassent huitièmes à l’Est.

Kawhi Leonard, superstar au sang glacé

Cette année, quand les matches sont chauds, les Toronto Raptors ne perdent pas. Réputés pour leur fragilité mentale lorsque l’enjeu atteint son paroxysme, les Canadiens sont en train de changer avec Kawhi Leonard. Ils ont gagné 11 des 15 rencontres décidées par moins de trois points. Meilleur bilan NBA dans ce domaine. Avec un nouveau succès serré décroché cette nuit contre les Portland Trail Blazers (119-117).

Avec Kawhi Leonard en chef de file. L’ailier All-Star a inscrit 38 points. Mais il a surtout planté le panier décisif à trois secondes du buzzer ! Un tir près de la ligne de fond après avoir attaqué la raquette. C’est déjà la neuvième victoire au cours des dix derniers matches pour des Raptors qui montent en puissance sur cette fin de saison.

Victoire cruciale des Clippers

Quel enjeu ! Les Sacramento Kings et les Los Angeles Clippers sont tous les deux à la lutte pour les playoffs. Des concurrents directs pour la huitième place à l’Ouest. Et ils s’affrontaient cette nuit. Peut-être l’un des cinq matches les plus importants de leur saison. Pour ne pas dire l’un des trois. Ce sont les Angelenos, menés par les 20 points du rookie Landry Shamet, qui sont repartis avec une victoire très précieuse. Avec ce succès, les Clippers ne sont plus huitièmes mais carrément septièmes. Ils ont 35 victoires (29 défaites) et ils ont donc dépassés les San Antonio Spurs. Les Kings ne sont pas complètement hors course. Ils ont un bilan de 31 victoires pour autant de revers, soit 3 succès de moins que les éperons.

Tous les scores

Bulls @ Hawks : 168-161
Hornets @ Nets : 123-112
Blazers @ Raptors : 117-119
Wizards @ Celtics : 96-107
Pelicans @ Suns : 130-116
Clippers @ Kings : 116-109
Bucks @ Lakers : 131-120