Donovan Mitchell, entre revanche et rédemption

Donovan Mitchell, entre revanche et rédemption

Sensationnel depuis le début des playoffs, Donovan Mitchell est en passe de mener le Jazz au second tour.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Ne vous fiez pas toujours aux chiffres. Les hommes peuvent faire mentir les chiffres. Malgré ses 57 points fulgurants – la troisième meilleure performance de l’Histoire des playoffs – nous serions tentés d’affirmer que le match le plus abouti de Donovan Mitchell n’était pas le Game 1 de la série contre les Denver Nuggets mais bien me Game 2. Alors qu’il avait inscrit « seulement » 30 pions ce soir-là. Mais en jouant juste. En étant adroit. Et surtout en faisant gagner son Utah Jazz. Parce que dans le fond, c’est ça qui compte vraiment, non ?

CQFR : Doncic écrit sa légende, Mitchell on fire et les Sixers sweepés !

Mais ça, c’était avant-hier soir. Parce que le maestro des Mormons s’est surpassé cette nuit. 51 points. Le scoring. Encore. Mais aussi la victoire. Décisive. Décidée dans les dernières minutes. Un succès 129 à 127 pour prendre un avantage conséquent – 3 manches à 1 – dans la série. Voilà l’équipe de Salt Lake City aux portes de la qualification pour le second tour. En grande partie grâce à sa superstar.

Donovan Mitchell est maintenant le troisième joueur de l’Histoire à avoir claqué plus de 50 points sur deux rencontres d’une même série. Il rejoint ainsi Michael Jordan et Allen Iverson. Pas mal, n’est-ce pas ? Une belle revanche pour un soliste parfois pointé du doigt pour son manque d’altruisme.

« J’adore entendre des choses négatives à mon sujet. On a dit que je n’étais pas un joueur assez efficace, que je n’étais pas un joueur d’équipe. Je suis fier d’être un playmaker. 50 points, c’est bien mais je suis surtout fier de mes 7 passes », assure l’intéressé. 

S’il le dit… en tout cas, il est évident qu’il aime jouer tous les ballons dans les moments importants. Et c’est à juste titre avec de telles performances. Mitchell a par exemple marqué 18 points dans le money time cette nuit ! Nécessaires pour répondre aux 50 unités de Jamal Murray (première fois dans l’Histoire des playoffs que deux joueurs atteignent les 50 sur le même match). Il veut les ballons chauds. Il va les chercher. Et c’est vrai que, parfois, il les force. Mais ça paye en ce moment. L’idée de prendre une revanche sur ses détracteurs le motive. Tant mieux. Puis pourquoi pas aussi se venger des Nuggets, franchise qui l’a drafté pour le transférer ensuite ?

https://www.instagram.com/p/CEMaELVgC2Y/

Mais quoi qu’il en dise, Donovan Mitchell sait bien qui lui est arrivé d’en faire trop. C’est pourquoi il est déterminé cette année. Il est en quête de rédemption. Il veut rattraper l’élimination prématurée – dès le premier tour – de la saison dernière.

« On a bossé dur pour en arriver là. Le job n’est pas fini. Place au Game 5. »

Bon courage à la défense de Denver.

Le duel fou entre Jamal Murray et Donovan Mitchell

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest