Duncan Robinson et Spoelstra en mode record, le Heat surclasse NOLA

Duncan Robinson, Erik Spoealstra et le Miami Heat ont ouvert ces Christmas Games 2020 par une belle victoire, malgré Zion et Ingram.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Duncan Robinson et Spoelstra en mode record, le Heat surclasse NOLA

Et une victoire de plus pour Erik Spoelstra un soir de Noël. Le Miami Heat s’est imposé 11-98 face aux New Orleans Pelicans. Et le technicien floridien reste injouable les 25 décembre. Il vient en effet de porter son bilan à 8-0 en Christmas Game.

Il a bien été aidé par un autre Heat en mode record, Duncan Robinson. Auteur de 23 points, le sniper a surtout planté 7 tirs à trois-points. Il a égalé le record établi la saison passée par… son adversaire du soir Brandon Ingram.

Tout avait pourtant bien débuté pour les New Orleans Pelicans, qui menaient 17-9 dans le premier quart. Mais ils ont mangé une violente tempête par la suite, assorti d’un terrible déluge à longue distance. Miami leur a planté un terrible 52-21 sur les 13 minutes et demi suivantes, grâce à neuf panier à trois-points sur leur 13 tentatives de la première mi-temps. Dont 6 pour le seul Robinson qui en a mis 3 sur une séquence irréelle de deux minutes.

Les 12 meilleurs NBA Christmas Games all-time

A la pause, le Heat menait 66-53 mais perdait Jimmy Butler, blessé à la cheville. NOLA ne s’avouait pas vaincu et restait au contact grâce à l’abattage de Zion Williamson et de Brandon Ingram. Sur un panier à trois-points de ce dernier quasi à la sirène, les Pelicans finissaient la troisième période à 9 longueurs.

Ils se rapprochaient même à 6 pts sur un triplé de JJ Redick, alors que Miami était sur une séquence de 5 minutes sans panier dans le jeu. Problème, les deux tauliers côté New Orleans connaissaient eux aussi un gros trou d’air.

Dans le quatrième quart, Zion Williamson (32 pts, 14 rbds au total) n’a scoré dans le jeu qu’à 2’34 de la fin (et seulement un lancer avant), alors que le match était plié. Brandon Ingram (28 pts, 2 rbds, 3 pds) est quant à lui resté fanny dans la dernière période. De quoi permettre au Heat de reprendre tranquillement les rênes de la partie.

Un bonne petite mise en bouche avant les plats de résistance pour ces Christmas Games. Des matches qu’ Erik Spoelstra pourra suivre un cigare à la bouche, avec la satisfaction d’être le vrai roi de Noël.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest