114 DET
120 MIN
116 BOS
106 DAL
116 NOP
122 HOU
109 SAS
113 MEM
108 GSW
122 UTA
98 LAC
88 TOR

Dwight Howard, le réveil de la force

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Taillé dans le marbre, Dwight Howard est un roc qui commence peu à peu à se remettre en confiance. Exemple cette nuit contre les Hornets.

Trois matches. Il a suffit de trois matches au Staples Center pour que Dwight Howard se mette une partie du public dans sa poche. Hué lors de son introduction le soir de l’ouverture de la saison – contre les Los Angeles Clippers, une rencontre « à l’extérieur » officiellement mais devant un public partagé – l’ancien All-Star a été ovationné par les supporteurs à sa sortie en fin de quatrième quart temps hier soir. Les Los Angeles Lakers se dirigeaient alors vers un succès facile contre les Charlotte Hornets (120-101 score final).

« Je leur suis reconnaissant », confiait D12 dans les vestiaires. « Je pense que les fans et moi, nous avons traversé beaucoup de choses ensemble. Ça signifie beaucoup pour moi d’être de retour ici. Je profite de chaque moment sur le terrain. J’essaye juste d’amener de l’énergie et de prendre du plaisir chaque soir. »

Dwight Howard revient de loin. En 2012, il y a déjà sept ans, il était l’un des meilleurs joueurs de la ligue à son poste. Une superstar qui s’est retrouvée à Los Angeles après avoir demandé son départ d’Orlando. Les supporteurs des Lakers espéraient le voir triompher avec Kobe Bryant. Mais il est rapidement devenu le bouc-émissaire d’une équipe très décevante. Il est parti après seulement une saison en Californie. C’est la descente aux enfers depuis. Le géant massif a peu à peu perdu son statut. Son temps de jeu. Il a vagabondé de franchise en franchise, de blessure en blessure. Au point où il s’est dit prêt à accepter n’importe quel rôle. La longue indisponibilité de DeMarcus Cousins a libéré une place au sein de l’effectif et les Lakers lui ont donc laissé sa chance.

Dwight Howard, facteur X

Le vétéran de 33 ans essaye désormais de rendre aux dirigeants et aux coaches ce qui lui ont donné en lui faisant confiance. Mission accomplie hier soir avec son entrée en jeu décisive contre les Charlotte Hornets, son ancienne équipe. Déterminé à prendre sa revanche, Howard a compilé 16 points à 8 sur 8 aux tirs, 10 rebonds et 4 blocks en 23 minutes. Pour un différentiel de +23.

« C’est pour ça qu’on l’a fait venir ici », notait LeBron James. « Alors que plus personne ne croyait en lui, nous lui avons donné une opportunité. Et il en profite. On est content de l’avoir avec nous. »

La saison est encore longue. Dwight Howard ne sera pas toujours aussi efficace. Mais du moment qu’il reste investi, concentré et appliqué, ce ne sera que du bonus pour les Lakers et leurs fans.