Team USA domine la Grèce de Giannis Antetokounmpo

BasketSessionPar BasketSession Publié

Sans démériter, la Grèce n’a pas réussi à réellement inquiéter une Team USA collective, appliquée et intense, à la marque équilibrée.

On attendait ce match avec impatience. Déjà parce que Team USA affrontait la Grèce, et que rien que ça nous mettait l’eau à la bouche. La sélection du MVP de la dernière saison NBA Giannis Antetkounmpo a certes déçu face au Brésil, mais elle reste une grosse équipe de cette FIBA World Cup. Mais aussi et surtout pour en savoir un peu plus sur le véritable niveau de ce groupe américain.

Cette sélection, censée pour certains être la pire Team USA depuis que les joueurs NBA sont sélectionnés, est passé tout près de la correctionnelle face à la Turquie qui lui a offert le match dans les moments-clés. Contre le Japon, elle a su rebondir en livrant un match plein. Mais ce n’était que le Japon. On attendait donc confirmation contre une équipe un peu plus référencée.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Team USA a répondu présent et a parfaitement manoeuvré, sans paniquer malgré un début de match serré. Il faut dire que Giannis Antetokounmpo a commencé fort, avec 7 points en à peine 5 minutes. Même sa sortie ne changeait pas la donne puisque Ioannis Papapetrou plantait également 7 points. Ce dernier ponctuait même le quart-temps d’un dunk/touchdown sur une passe qui traversait le terrain, et ramenait ainsi la Grèce à deux petits points au buzzer (19-17).

Le paradoxe Giannis Antetokounmpo

C’est dans le deuxième quart-temps que Team USA a commencé à inexorablement creuser l’écart. D’abord parce que Giannis Antetokounmpo n’a pas pesé autant sur le match que ce que ses stats pourraient laisser penser. 15 pts à 7/11, 13 rebonds et 23 d’éval, c’est une jolie ligne de stats. Mais le Greek Freak a eu le pire +/- de son équipe (-17). Le souci, c’est qu’hormis Kostas Sloukas (13 pts mais à 5:12), il n’y a pas vraiment eu d’alternative pour le scoring (Papapetrou n’a plus scoré après son gros 1er quart).

On a parfois eu l’impression que les Grecs ne cherchaient pas à utiliser Giannis et l’abreuver de ballons (d’ailleurs, il n’a joué « que » 26 minutes). A d’autres moments, on a eu le sentiment qu’ils n’arrivaient pas à le servir correctement. Notamment lorsque il postait, comme lors du 9-0 infligé par Team USA en début de 2ème quart où deux tentatives quasi-consécutives de passes se sont soldées par deux balles perdues.

Team USA confirme

Il faut dire que Team USA a une nouvelle fois été excellente en défense. De manière générale, elle a confirmé contre une meilleure équipe ce qu’elle avait laissé entrevoir contre le Japon. Une belle défense, qui a étouffé le show Antetokounmpo et n’a autorisé que 53 points aux Grecs. Elle lui a permis de développer du jeu rapide sur lequel elle excelle toujours.

Mais elle a également confirmé qu’elle était très à l’aise sur attaque placée. Comme face au Japon, elle s’est montrée patiente, a su utiliser Myles Turner en point de fixation le peu de temps qu’il a joué, a parfaitement alterné belle circulation de balles et prises d’intervalle. Et a trouvé ainsi beaucoup de shoots ouverts. C’est d’ailleurs le point noir du jour car, si Kemba Walker, meilleur marqueur avec 15 pts a mis 3 de ses six tentatives longue distance, Khris Middleton (0/4), Jaylen Brown (0/3) et Donovan Mitchell (2/8) ont copieusement arrosé derrière la ligue à 3-pts

Cette panne d’adresse à 3-pts (7/30 au global dans l’exercice) n’a pas empêché Team USA de survoler les débats. Et encore une fois, la marque a été particulièrement bien répartie, avec 6 joueurs à 8 points et plus. Pas très surprenant pour une équipe coachée par Gregg Popovich et de quoi effrayer leurs prochains adversaires qui espéraient que le match contre la Turquie était un heureux présage.

De son côté, la Grèce va devoir battre la République tchèque de 12 points et compter sur la victoire de Team USA sur le Brésil si elle veut espérer rejoindre les quarts de finale.

 

Team USA

#PlayersMinPtsFG2Pts3PtsFTOREBDREBREBASTPFTOSTLBLK+/-EFF
4Derrick White14:2394/666.7%3/3100%1/333.3%0/0-01112200167
5 Donovan Mitchell27:38104/1040%2/2100%2/825%0/0-055303112111
6 Joe Harris21:2231/425%0/10%1/333.3%0/0-35832000011
7Marcus Smart17:0930/30%0/10%0/20%3/3100%01100010182
8 Harrison Barnes26:4593/742.9%3/650%0/10%3/3100%167111301515
9Jaylen Brown27:5183/933.3%3/650%0/30%2/450%45912001211
10Jayson TatumDid not play - Coach decision
11Mason Plumlee04:1500/10%0/10%0/0-0/0-1120010050
12 Myles Turner14:2883/650%3/650%0/0-2/2100%25701002314
13Brook LopezDid not play - Coach decision
14Khris Middleton20:3241/812.5%1/425%0/40%2/2100%0440421000
15 Kemba Walker25:37155/1241.7%2/633.3%3/650%2/2100%13464100017
Team/Coaches11200
Totals2006924/6636.4%17/3647.2%7/3023.3%14/1687.5%133750151610641688

 

Grèce

#PlayersMinPtsFG2Pts3PtsFTOREBDREBREBASTPFTOSTLBLK+/-EFF
5Giannoulis Larentzakis06:4500/10%0/0-0/10%0/0-00020010-72
8 Nick Calathes26:2252/633.3%2/540%0/10%1/250%02251110-67
9 Ioannis Bourousis18:3831/520%0/20%1/333.3%0/0-23502000-94
10Kostas Sloukas23:04135/1241.7%2/633.3%3/650%0/0-03312200-158
14Georgios Papagiannis08:0500/30%0/30%0/0-0/0-02202110-3-1
15Georgios Printezis24:0462/1020%2/728.6%0/30%2/450%02220000-80
16 Kostas Papanikolaou16:0800/30%0/0-0/30%0/0-21314001-72
17Evangelos Mantzaris06:2231/1100%0/0-1/1100%0/0-0000010032
19 Ioannis Papapetrou23:4673/1127.3%2/633.3%1/520%0/0-22400000-83
21Panagiotis Vasilopoulos06:2200/10%0/0-0/10%0/0-000000003-1
34 Giannis Antetokounmpo26:43157/1163.6%6/966.7%1/250%0/20%2111302221-1723
43Thanasis Antetokounmpo13:4110/20%0/10%0/10%1/250%02223100-61