Le jour où Ron Artest a cassé les côtes de Michael Jordan sous les yeux de LeBron James

A l'été 2001, Metta World Peace participait à des pick up games avec Michael Jordan, pas encore revenu sur les terrains avec Washington. Le tout en compagnie d'un lycéen du nom de LeBron James.

Barbara YouinouPar Barbara Youinou | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le jour où Ron Artest a cassé les côtes de Michael Jordan sous les yeux de LeBron James

La biographie de Metta World Peace regorge d'histoires et d'anecdotes intéressantes. L'une d'entre elles revient sur un épisode survenu en 2001, lors de pick up games auxquels il a participé en 2001 avec Michael Jordan... et un lycéen du nom de LeBron James. Quelques mois avant son retour à la compétition avec Washington, "MJ" a fait la connaissance des coudes un peu trop saillants de celui qui n'était pas encore que Ron Artest. A tel point que l'icône au eu deux côtes cassées...

"C'était involontaire. Je ne l'ai su que le lendemain quand Michael m'a appelé pour me rassurer, je ne me sentais pas bien. C'était mon joueur préféré et je ne voulais pas attirer l'attention des médias. [...] Michael et moi, on jouait dur.

LeBron James était là, il avait 16 ans. ll tenait le choc, c'était l'un des meilleurs joueurs même à son âge. Je pense que si Michael est revenu aussi bien, c'est parce que j'ai défendu sur lui tous les jours cet été-là.

Bref, après le choc, il s'est relevé en se tenant les côtes. Puis il a marqué le panier de la gagne alors que je défendais sur lui. Il est sorti du terrain et n'est pas revenu sur les terrains avant deux mois". 

On ne sait pas ce qui est le plus fort dans cette petite histoire : que Michael Jordan ait réussi à marquer un game winner avec des côtes cassées ou que LeBron James ait pu participer à des rencontres aussi intenses à l'âge de 16 ans ?

 

Quelques années plus tard, Ron Artest, devenu Metta World Peace, avait confirmé sa réputation de joueur dur voire totalement dingue. Il infligeait une nouvelle fois un coup de coude majeur à une star de la ligue, en l'occurrence James Harden. Cette action, dangereuse et stupide, restera dans l'histoire de la NBA comme un des coups les plus impressionnants jamais donnés sur un terrain, au même titre que le mythique The Punch de Kermit Washington sur Rudy Tomjanovich. D'ailleurs, Washington est en prison maintenant... Hein Ron, on dit ça, on dit rien...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest