Finales NBA : L’affrontement Raptors-Warriors en 10 questions

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Les Finales NBA entre les Toronto Raptors et les Golden State Warriors débutent la nuit prochaine. On vous les a décryptées en 10 questions-réponses.

Quand les Warriors vont-ils récupérer Kevin Durant et est-ce une bonne nouvelle ?

Depuis que Kevin Durant s'est blessé au mollet lors du game 4 contre Houston, les Warriors ont remporté 6 matches consécutifs. A chaque fois ou presque, on a même retrouvé la fluidité et l'efficacité du jeu des Warriors version pré-KD. Ca ne veut pas dire que Golden State peut affronter les Raptors en Finales NBA sans crainte si le double MVP des Finales ne joue pas. Simplement qu'en termes de basket pur, c'est plus agréable à regarder. Rappelons que les Californiens n'ont pas perdu la moindre série de playoffs depuis qu'il est arrivé... Mais Steve Kerr aura-t-il seulement besoin de se poser la question de son utilisation ?

Kevin Durant a pris l'avion pour Toronto, ce qui est quand même le signe que sa convalescence se passe suffisamment bien pour entrevoir une apparition dans le game 2. La physionomie de la série pourrait aussi déterminer le sort de KD dans ces Finales. Si Golden State gagne un ou deux matches dans l'Ontario, on peut supposer que le staff médical continuera de lui demander de se montrer prudent. Si le premier match de passe mal pour les Dubs, Durant pourrait très bien forcer un retour dès le game 2.

Quel cinq pour les Warriors ?

Steve Kerr "s'amuse" à varier son équipe de départ en ce moment, aussi bien parce que la blessure de KD l'y oblige que parce qu'il aime surprendre. Lors de la série contre Portland, Golden State a par exemple entamé le game 3 avec Damion Jones titulaire au poste 5 pour accompagner les quatre cadres Curry, Thompson, Iguodala et Green. Lors du game 4, Alfonzo McKinnie et Jordan Bell ont intégré le cinq, au détriment de Jones et Iguodala.

Il se murmure que Kevon Looney pourrait débuter dans le game 1 des Finales, mais Kerr préservera sans doute le suspense jusqu'au bout. L'essentiel étant évidemment que Stephen Curry, Klay Thompson, Andre Iguodala et Draymond Green soient sur le parquet en même temps pour boucler la rencontre.

Qui va "s'occuper" de Kawhi Leonard ?

A priori, Klay Thompson sera sur son dos la majeure partie du temps. La défense du plus jeune des Splash Brothers est généralement un peu sous-cotée et il parvient fréquemment à gêner les meilleurs scoreurs adverses. Andre Iguodala passera probablement aussi une partie de son temps à tenter de limiter l'impact de "The Klaw", lui qui avait en partie été élu MVP des Finales en 2015 grâce à son travail de sape sur LeBron James. Dans les deux cas, ça ne devrait pas trop perturber l'impassible Kawhi Leonard. On peut aussi de demander si les Warriors vont vraiment tenter de "s'occuper" de Kawhi ou s'ils ne vont pas plutôt tenter de réduire à néant l'apport de tous les autres joueurs.

Est-ce que c'est enfin l'heure du premier titre de MVP des Finales NBA pour Stephen Curry ?

Tout est réuni pour. Kevin Durant va manquer un ou deux matches et Stephen Curry est sur une dynamique magnifique depuis l'absence de son camarade et même depuis le début des playoffs. On a vu à partir du game 5 contre Houston que c'était toujours lui le leader technique et moral de ce groupe. Si les Warriors réussissent le Three-Peat, on peut supposer qu'il tournera à une moyenne de points et à une adresse suffisantes pour être enfin distingué à ce niveau.

Il y a évidemment la possibilité que "KD" revienne tout casser à coups de cartons offensifs pour un triplé de MVP des Finales, ou que Kawhi Leonard soit tellement sur une autre planète qu'il décroche son deuxième sacre individuel après celui de 2014... Mais s'il fallait mettre une pièce, on opterait bien pour Curry à l'heure qu'il est.

La défense des Raptors peut elle tenir à nouveau ?

A priori, oui. On a vu contre les Bucks que Nick Nurse savait parfaitement réagir à des situations compliquées. Toronto s'est adapté aux problématiques posées par Milwaukee, avec un joueur dominant dont le shoot n'était pas fiable. Les Raptors ont dû affronter l'une des meilleures équipes de la ligue à 3 points et en transition et s'en sont accommodés. Ces deux paramètres sont des points forts du jeu des Warriors et les Canadiens savent donc déjà comment s'y préparer  et y répondre. Personne n'utilise ce style aussi bien que les Warriors, mais on peut croire en la capacité de Toronto à ne pas prendre l'eau et encaisser un sweep comme les Cavs l'année dernière.

Avec Marc Gasol, Pascal Siakam, Kawhi Leonard, Serge Ibaka ou Kyle Lowry, Nurse a une variété de profils défensifs assez époustouflante. Si une équipe a une chance de poser des problèmes à Golden State en la matière, c'est bien Toronto. Bien plus que Portland, qui n'a pas été une répétition très utile pour les Warriors.

Qui seront les facteurs X de ces Finales NBA ?

Si on cherche sur le banc, on pense forcément à Fred VanVleet crucial et qui marchait sur l'eau lors des deux derniers matches contre les Bucks. Chez les Warriors, où le second unit est moins productif qu'à une époque, Kevon Looney fait généralement de très bons passages. Attention aussi au retour de DeMarcus Cousins, qui avait justement été recruté à la base pour faire cauchemarder les second units adverses. De retour de blessure, "Boogie" a probablement 10 ou 15 bonnes minutes dans les jambes pour jouer les enforcers dans la raquette.

Danny Green va-t-il retrouver son adresse ?

Si les Spurs n'avaient pas craqué en 2013 contre le Heat des Tres Amigos, Danny Green aurait très bien pu être élu MVP des Finales tant il avait rayonné sur cette ultime série. Le garçon sait donc y faire dans les grands moments. Simplement, les fans sont forcément un peu inquiets de sa forme récente. Green n'a pas dépassé les 8 points depuis le game 5 contre Philadelphie et le cercle doit lui sembler incroyablement étroit ces dernières semaines. Pour rester sur la dernière série en date, contre Milwaukee, Danny Green a shooté à 4/23 à 3 points, après un 13/35 contre les Sixers. Son temps de jeu a diminué et Nick Nurse espérera forcément le voir retrouver son mojo pour ces Finales.

L'avenir de Kawhi Leonard et Kevin Durant se joue-t-il sur ces Finales NBA ?

Probablement pas. Sportivement, Kawhi a pu constater qu'en sa présence les Raptors étaient capables d'aller en Finales, ce qui est l'essentiel pour un joueur de basket. Même en cas de lourde défaite, s'il décide de partir, ce sera simplement parce qu'il n'a pas envie de rester plus longtemps à Toronto et le critère sportif n'aura rien à voir là-dedans. Les Clippers en sont conscients et viennent de démarrer une réflexion pour acheter les parts que détient encore Nike sur le logo "The Klaw" dans le but de l'offrir gracieusement au clan Leonard.

Pour Kevin Durant, l'affaire est sans doute déjà entendue. Quel que soit le résultat, l'issue paraît claire. L'ancien joueur du Thunder n'a plus rien à prouver et les Warriors ont prouvé, sur les deux derniers tours, qu'ils pouvaient gagner sans lui. Ça ne l'empêchera pas d'être monstrueux et injouable s'il est en mesure de jouer pour rendre les Warriors invincibles. Mais l'opportunité d'un nouveau challenge pour changer un peu l'image de génie opportuniste qui fuit la difficulté semble trop belle pour être refusée dans quelques semaines.

Un petit pronostic ?

Au sein de la rédaction, la tendance est assez claire : on voit les Warriors célébrer un Three-Peat. Personne ne voit de sweep, ce qui est rassurant pour le suspense et le spectacle et on a du 4-1, 4-2 ou même 4-3 dans les tuyaux. Contrairement à Eric Micoud, dont l'argumentaire se tient, on n'imagine pas les Raptors remporter quatre matches dans cette série.

Qui a bien pu acheter les deux places courtside à 93 000 dollars pour le game 3 vendues en début de semaine ?

via GIPHY