Brooklyn continue de forcer pour Gregg Popovich, jusqu’à quand ?

Est-ce que les Brooklyn Nets ne commenceraient pas à en faire un peu trop pour attirer l'attention de Gregg Popovich ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Brooklyn continue de forcer pour Gregg Popovich, jusqu’à quand ?

La semaine dernière, on vous avait relayé cette rumeur d'un intérêt des Brooklyn Nets pour Gregg Popovich. Ce n'était déjà pas la première fois qu'on entendait parler de ça et on pensait naïvement que la mise au point de Sean Marks il y a quelques semaines allait faire cesser ce bruit de couloir. On vous rappelle ce que l'ancien protégé de Pop, devenu General Manager à Brooklyn, avait déclaré :

"Pop a un boulot, voilà ce que j'ai à dire. Evidemment, on sait tous que c'est un coach vraiment incroyable. En vérité, c'est même un encore meilleur leader tout court. Je vais laisser Pop coacher les Spurs. Il leur doit ça et eux lui doivent bien ça aussi. Je suis certain qu'il est assez heureux là-bas".

Normalement, après des propos comme ceux-là, plus besoin d'imaginer quoi que ce soit. Et pourtant... Lundi, Shams Charania de The Athletic, qui sort quand même plus de scoops que de rumeurs en bois, réaffirme que l'intérêt des Nets pour le gourou des Spurs est toujours aussi prononcé. Pop serait le choix n°1 de la direction, très loin devant les autres coaches qui sont eux bien candidats.

Pour l'heure, difficile de considérer ça comme autre chose que du forcing pur et dur de la part des Nets. San Antonio n'a évidemment aucune envie de se séparer de son icône et Gregg Popovich lui-même n'a jamais exprimé l'envie de découvrir un nouveau challenge. Pour que cette idée, pas forcément réjouissante, il faut le reconnaître, se matérialise, il faudra que Pop demande un bon de sortie aux Spurs. Comment imaginer, malgré les dernières années éprouvantes qu'il a passées sur le plan personnel et professionnel, que l'intéressé veuille quitter le navire à 71 ans, alors qu'il était déjà censé prendre sa retraite en même temps que Tim Duncan en 2016 ?

Les Nets réagissent à la rumeur Popovich... et calment tout le monde

On comprend l'attrait de cette piste pour les Nets. Kevin Durant et Kyrie Irving, qui ont tous les deux leur mot à dire dans cette recherche d'un successeur à Kenny Atkinson, veulent un coach de cette stature. Qui ne voudrait pas avoir Gregg Popovich, même à 95 ans, comme mentor et stratège principal ? Il y a des connexions entre des membres du staff des Nets et Pop, c'est indéniable. Sean Marks, son assistant GM Andy Birdsong, l'intérimaire Jacque Vaughn, mais aussi les assistants Bret Brielmaier et Thiago Splitter, ont tous fait partie de la galaxie Popovich comme joueurs ou techniciens. Mais c'est le cas dans beaucoup d'autres franchises NBA ! Voilà 26 ans que le quintuple champion NBA officie dans la ligue et l'arbre généalogique qu'il a planté grandit tous les ans, aux quatre coins du pays.

On va donc répéter à nouveau qu'on n'accorde très peu de crédit à cette possibilité. Peut-être aussi parce qu'on a aucune envie de la voir se matérialiser. On en reparlera si quelque chose venait à changer dans les projets de Pop. On se dit aussi que le coach qui sera nommé n'arrivera pas en tant que premier choix parce que ses dirigeants rêvaient d'un autre...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest