James Harden, un block ultra clutch pour se racheter

Encore une fois très maladroit en attaque, James Harden a tout de même offert la victoire aux siens grâce à un dernier block décisif.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
James Harden, un block ultra clutch pour se racheter

« Offensivement, j’ai joué comme une merde. » James Harden ne se cachait pas après avoir raté 11 de ses 15 tentatives lors de l’ultime Game 7 disputé par les Rockets et le Thunder cette nuit. Imaginez seulement dans quelle sauce il aurait été remué pendant des heures si Houston n’avait pas fini par l’emporter de justesse (104-102). Déjà critiqué pour son manque de « clutchitude » lors du match précédent, le barbu s’est encore une fois évaporé en attaque dans les moments les plus chauds d’une rencontre de playoffs.

CQFR : Houston survit à une fin de match délirante, les Bucks menés 2 à 0 !

Et pourtant, c’est quand même lui qui a – en partie – fait gagner le match. Mais dans un domaine où on ne l’attendait pas. Il a fait la différence en défense. Enfin, sur une action défensive. Très importante. Harden a contré la dernière tentative à trois-points du surprenant Luguentz Dort (30 pts hier soir) à 4 secondes du buzzer pour assurer le succès des Texans. Un beau block. Tout en élongation vers le tireur, en ne touchant que la balle.

Un geste crucial qui permet d’oublier sa maladresse. James Harden a tout de même fini avec 17 points et 9 passes décisives. Mais ce sont surtout ses coéquipiers, les joueurs de devoir, qui ont permis aux Rockets de se qualifier. Eric Gordon et Robert Covington ont pris le relais des superstars en attaque en inscrivant 21 points chacun. P.J. Tucker a marqué le panier pour redonner le dernier avantage à son équipe à un peu plus d’une minute de la sirène. Puis le MVP 2018 a terminé le travail en défense pour qualifier les siens pour le second tour.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest