James Harden met le feu et rappelle qu’il n’est pas n’importe qui

James Harden met le feu et rappelle qu’il n’est pas n’importe qui

Les 44 points et 17 passes de James Harden pour son premier match de la saison vont peut-être faire réfléchir ses courtisans, un peu frileux pour le moment...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

"Je ne me suis pas surpris, non. Je sais de quoi je suis capable". James Harden n'était effectivement pas plus bouleversé que ça par sa performance lors du premier match de la saison des Houston Rockets cette nuit à Portland. Si les Texans se sont inclinés en prolongation sur un gros shoot de CJ McCollum, le MVP 2018 a quand même rappelé qu'il n'était pas n'importe qui dans cette ligue. On a beau le décrire tour à tour comme hors de forme, pas professionnel, indésirable, nonchalant et frustré, James Harden est encore un foutu joueur de basket capable de peser comme presque personne sur un match NBA.

Avec un roster décimé par la multiplication de cas contact au Covid-19 - la virée nocturne de James Harden n'avait rien à voir là-dedans - et donc sans John Wall, DeMarcus Cousins et Eric Gordon, Houston a tenu le choc face à l'une des meilleures équipes de l'Ouest. Avec une équipe faiblarde sur le papier (les autres starters étaient Christian Wood, PJ Tucker, David Nwaba et Danuel House), les Rockets ont été intéressants, avec justement Harden dans ce rôle d'homme à tout faire.

Le "Bearded One", qui s'est décrit lui-même comme en léger déficit de condition physique, est allé claquer 44 points et 17 passes sans arroser à tout va (12/22) et en conservant son arme fatale : la capacité à aller sur la ligne des lancers quand bon lui semble (14/16 cette nuit).

CJ McCollum, le héros de la nuit, lui aussi auteur de 44 pts en plus de son panier de la gagne, n'a pas tari d'éloges sur son adversaire, d'ailleurs cité comme piste potentielle pour Portland...

"James Harden est vraiment fort. Peu importe ce qu'il fait de son temps libre, James est putain de fort au basket", a-t-il lâché au micro d'ESPN.

Deux nouvelles destinations réclamées par James Harden !

Ce qu'a vu Harden chez certains, comme Christian Wood (31 points, 12 rebonds), pourrait être de nature à le rassurer si aucun trade ne se matérialise dans les semaines qui viennent. Pour la première fois depuis qu'il a daigné se présenter à l'entraînement et et exposé aux médias, James Harden s'est mis dans la posture de quelqu'un qui se projette dans un avenir à peu près proche avec Houston.

"Nous avons l'occasion de faire quelque chose avec un effectif plus complet la semaine prochaine. On doit juste espérer que les choses s'assemblent rapidement. On sait tous que l'Oust est une conférence extrêmement forte. Il n'y a pas de soirs où tu peux te reposer. Il faut être prêt pour chaque rencontre".

On ne dit pas que c'est une promesse de fidélité, très loin de là. Mais au moins le meilleur scoreur de la ligue fait un minimum semblant. En coulisses, les discussions se poursuivent, mais personne n'est pour le moment décidé à lâcher ses meilleurs atouts pour accueillir James Harden. S'il répète les prestations de cet acabit, comme on l'en sait capable, il est quand même probable que les courtisans se rendent compte que le talent du joueur qu'ils vont récupérer vaut bien le risque de perdre un ou deux éléments prometteurs...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest