116 PHI
102 DET
109 IND
101 WAS
113 BOS
100 NOP
89 CHI
108 SAC
108 MIL
92 CLE
122 OKC
113 UTA
101 DAL
76 ORL
105 DEN
99 MEM
119 PHO
123 LAC
108 LAL
105 MIA
116 GSW
108 MIN

J-Crossover, l’inconnu Craig et trois cracks pour notre cinq de la nuit

BasketSessionPar BasketSession Publié

Voici notre team de la nuit dans le JDE Winamax pour tenter de décrocher le jackpot.

Tous les jours, retrouvez notre cinq de la nuit pour tenter de décrocher le jackpot au Jeu de l'Entraîneur Winamax.

La team de BasketSession

Le meneur : Ben Simmons (Philadelphia Sixers)

Incontournable, surtout dans une soirée où les meneurs d'élite ne seront pratiquement pas en action à l'exception de Kemba Walker. Simmons sera à domicile avec les Sixers contre les Nuggets, avec sans doute une nouvelle copie proche du triple-double. C'est tout ce qu'on lui demande.

Les arrières/ailiers : Jamal Crawford (Minnesota Timberwolves) et Torrey Craig (Denver Nuggets)

Deux petites cotes avec des prix et des profils différents. Le "vieux" Jamal Crawford a pas mal de minutes en ce moment et parvient à tirer son épingle du jeu au scoring pour les Wolves. Il sera en action à domicile contre Memphis cette nuit. Pour Torrey Craig, que peu d'entre vous doivent connaître à moins d'avoir regardé Denver très récemment, c'est un pari à 4.8 millions de dollars. Le temps de jeu de cet arrière passé par les ligues océaniennes est en hausse après avoir fréquenté la G-League. Il se montre particulièrement efficace depuis 4 matches avec un quart d'heure de temps de jeu en moyenne.

Les intérieurs : Karl-Anthony Towns (Minnesota Timberwolves) et Dwight Howard (Charlotte Hornets)

Une bonne raquette de brutes épaisses sur le plan de la fantasy. Dwight Howard, qui accueille New York avec les Hornets, est en forme olympique avec des moissons de rebonds invraisemblables et du scoring. Karl-Anthony Towns est une valeur très sûre, mais attention à son temps de jeu, possiblement réduit par Tom Thibodeau si la réception de Memphis se transforme rapidement en promenade de santé.

 

 

 

 

 

 

 

Le cinq de Jacques Monclar