John Wall, un retour pour une belle promesse en 2021

John Wall, un retour pour une belle promesse en 2021

Pour son premier match officiel depuis 735 jours, le meneur des Houston Rockets John Wall a rendu une copie encourageante pour la suite.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Avec l'année 2020 enfin terminée, 2021 peut représenter un nouveau départ. Une phrase qui peut s'appliquer à de nombreuses situations actuelles. En NBA, cette nouvelle année sera très importante pour John Wall. Et pour l'instant, le meneur des Houston Rockets a simplement retrouvé le plaisir de jouer.

Absent des parquets NBA depuis plus de 2 ans, l'ancien des Washington Wizards a enfin rejoué un match officiel. 735 jours plus tard, il a participé à la victoire de son équipe la nuit dernière face aux Sacramento Kings (122-119). Sans surprise, la performance du joueur de 30 ans n'a pas été parfaite.

Avec le stress de son retour (qui a été retardé à cause du protocole lié au Covid-19), le natif de Caroline du Nord a eu du déchet. Mais il a aussi affiché de belles fulgurances. Et sa performance dans l'ensemble reste encourageante. Notamment pour la suite de la saison.

Physiquement, John Wall va bien !

Sur ce match, Wall a ainsi compilé 22 points, 9 passes décisives et 6 rebonds. Une ligne de statistiques bien remplie et un apport intéressant dans le jeu des Rockets. Encore une fois, il n'est pas question de dire que son match a été parfait. Il est impossible d'oublier son poussif 8/20 aux tirs ou encore ses 5 ballons perdus. Mais sur des séquences, on a retrouvé des flashs d'un All-Star.

Car malgré ses problèmes physiques, l'ex-star des Wizards a toujours son explosivité. Sur ses départs en pénétration, il reste capable de faire des différences. Et bien évidemment, il a toujours cette vision de jeu pour trouver ses partenaires. Dans le money-time, c'est l'une de ses passes qui a permis à James Harden de donner l'avantage à Houston sur un panier primé.

"C'était génial mec, simplement le fait de me retrouver sur le parquet et de m'amuser. Quand je me suis retrouvé entre les 4 lignes du terrain et que la balle a touché mes mains, je me suis senti bien.

J'étais heureux de pouvoir me mesurer aux meilleurs joueurs de cette ligue. Et surtout de pouvoir démontrer que j'étais encore capable de jouer comme l'un des meilleurs meneurs. 22 points, 9 passes et 6 rebonds, c'est pas mal pour mon premier match en deux ans.

Mais je ne peux pas me féliciter pour ça, je sais que je vais encore mieux faire sur le prochain match", a fait savoir John Wall pour ESPN.

John Wall, sa prédiction osée pour sa saison à venir

Et effectivement, Wall a de bonnes chances de monter en puissance au fil des rencontres. Car très clairement, avec son style de jeu, il a besoin de rythme. Après une telle absence, le meneur va devoir enchaîner les parties pour gagner en forme physique. Et pour un premier match, c'est déjà prometteur.

Les Rockets sous le charme

En tout cas, avec la période animée chez les Rockets (feuilleton James Harden), le retour de Wall représente une bouffée d'air frais. Comme prévu, malgré l'agitation autour du barbu, cette équipe est intéressante à suivre. Christian Wood a un vrai potentiel. De retour de l'infirmerie, Wall et DeMarcus Cousins sont intrigants.

Et petit à petit, cet aspect gagne du terrain par rapport aux rumeurs incessantes autour d'Harden. D'ailleurs, l'arrière a affiché une belle entente avec le meneur sur ce premier match. Et il serait même intéressant de voir ce duo s'installer dans le temps.

"Il a été extrêmement agressif, il a réalisé les bonnes actions offensives et a tout donné en défense. Il a l'air vraiment vraiment bien, surtout après deux ans sans jouer", a apprécié James Harden.

Pour les Rockets, qui ont besoin de se raccrocher à des éléments positifs, ce retour gagnant de Wall représente une belle promesse.

"Il donne l'impression de revenir en mode All-Star", a même osé Christian Wood.

Et si 2021 devenait l'année de l'espoir ? L'espoir de redevenir un joueur majeur de la NBA après des blessures terribles et une absence de deux ans ? L'histoire serait belle. A John Wall de prendre les bonnes résolutions...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest