Kawhi Leonard : les Lakers prêts à attendre 2019

BasketSessionPar BasketSession Publié

Longtemps impatients à l'idée de recruter Kawhi Leonard, les Los Angeles Lakers ne sont plus dans l'urgence depuis qu'ils ont signé LeBron James.

Alors que tout le monde fantasmait il n’y a pas si longtemps sur une association LeBron James - Kawhi Leonard cette saison aux Los Angeles Lakers, la piste semble moins chaude. Tant qu’on pensait que recruter le Spur aidera à attirer le King, l’urgence d’un trade avec San Antonio se faisait sentir. Mais Leonard n’était finalement pas une condition sine qua non à la venue de LeBron James.

Du coup, plusieurs scénarios s’offrent aux Los Angeles Lakers désormais quant à la suite à donner à leur intersaison. Nous les avons analysés dans un autre article. Et selon Adrian Wojnarowski, il semblerait que la tendance soit à attendre l’été prochain pour signer Kawhi Leonard.

Selon l’insider, les Lakers « ont en quelque sorte dévoilé leur jeu » et montré qu’ils préféreraient être patients plutôt de balancer des contreparties aux Spurs dans le cadre d’un trade. Il note d’ailleurs que Magic Johnson et Rob Pelinka n’ont pas fait d’offre impressionnante, du genre de celle qui pousserait San Antonio à faire ce trade.

Si Kawhi Leonard a tant envie que ça de rejoindre les Los Angeles Lakers, alors ceux-ci ont effectivement tout intérêt à patienter jusqu’à l’été prochain. Tout d’abord parce qu’ils n’auront pas à toucher à leurs jeunes potentiels cet été. S’ils veulent proposer un package susceptible d’intéresser les Spurs, ils sont obligés de leur proposer une combinaison qui influerait plusieurs joueurs parmi Brandon Ingram, Lonzo Ball et Kyle Kuzma. En le signant l’été prochain alors qu’il sera free agent, ils pourront conserver leurs jeunes et ne pas compromettre leurs plans à long terme.

Ensuite, difficile après cette saison très étrange de savoir où en est Kawhi Leonard physiquement. L’été prochain, Los Angeles aura plus de certitude sur son état physique et sur le niveau auquel il est revenu.

Le seul vrai risque que courent les Lakers serait qu’il fasse une Paul George. A savoir qu’il soit tradé aux Philadelphia Sixers ou aux Boston Celtics, qu’il s’y plaise et qu’il y prolonge. Mais ils auront toujours leurs jeunes. Et de quoi signer un contrat max dans une free agency qui comptera beaucoup d’autres gros poissons : Jimmy Butler, Kyrie Irving ou même Kevin Durant dont il ne faut pas sous-estimer l’amitié avec LeBron James…