Kawhi Leonard, que doivent faire les Lakers ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Les Los Angeles Lakers sont en pleine réflexion. Vaut-il mieux tenter de faire venir Kawhi Leonard cette saison, ou attendre sa free agency ?

Sauf move surprise, Kawhi Leonard est le dernier très gros poisson dont l'avenir immédiat n'est pas encore défini. La partie de poker se poursuit avec, à la table, les San Antonio Spurs, les Los Angeles Lakers, Kawhi et son clan et un petit groupe de prétendants alternatifs, discrets et à l'affût. Pour l'heure, Leonard n'a pas obtenu gain de cause et il fait toujours partie de la franchise texane, avec un contrat expirant et visiblement pas la moindre intention de renfiler un maillot des Spurs.

Qui lâchera le premier ? De quelle nature sera la Woj bomb que l'on attend tous depuis que se sont enchaînées les news assez folles des derniers jours ? Voici les scénarios possibles autour de Kawhi Leonard. Evidemment, les Lakers sont à chaque fois au centre du débat...

Scénario 1

Refroidis par l'épisode Paul George, finalement engagé pour trois saisons avec Oklahoma City après avoir crié son amour pour L.A. les Lakers passent à l'attaque dans les jours qui viennent. Deux des trois jeunes talents de l'équipe, Brandon Ingram et Kyle Kuzma, sont envoyés à San Antonio dans l'opération.

Points positifs : avec l'arrivée de Kawhi Leonard, l'équipe a de la gueule tout de suite grâce à une traction Kawhi-LeBron complètement flippante. Même si les Warriors (et les Rockets ?) restent nettement favoris, la compétitivité est là et les Lakers ne perdent pas de temps sur la timeline de LeBron James, qui aura 34 ans en 2019. Aussi phénoménal soit-il physiquement, il déclinera inévitablement à un moment. Attendre 2019 ou 2020 pour lui adjoindre des compagnons dignes de ce nom n'est pas sans risque.

Points négatifs : Les Lakers ont déjà vécu une situation où ils ont précipité un trade et ont été faits cocus dans la foulée. C'était avec Dwight Howard, que l'on pensait à la base parti pour rester quelques années à L.A., mais qui a pris la poudre d'escampette dès qu'il a pu, sans contrepartie pour les Lakers. Comme Kawhi Leonard, "D12" semblait vraiment motivé à l'idée de jouer pour les Lakers. L'ailier des Spurs est d'une nature au moins aussi imprévisible et rien ne garantit qu'il ne se dira pas - où que son "clan" ne lui suggérera pas -  que l'herbe est plus verte ailleurs.

Avoir lâché des joueurs aussi prometteurs pour rien, ça ferait quand même sacrément mal au fondement.

Scénario 2

Les Lakers flippent, mais jouent la carte de la patience relative, en estimant que San Antonio ne bouclera pas de deal avec une autre équipe dans l'immédiat. Ils attendent la deadline et tentent de pousser San Antonio à revoir ses exigences à la baisse. Les Spurs peuvent craquer et se dire qu'il vaut mieux lâcher Leonard pour pas grand chose que pour rien. Ou envoyer péter les Lakers et conclure effectivement un deal avec les Sixers ou les Celtics, qui tenteront de faire une PG13 avec Kawhi l'été suivant.

Points positifs : Le prix payé pour l'un des meilleurs joueurs de la ligue sera potentiellement risible. Et en se laissant quelques mois de plus, les Lakers auront aussi davantage de temps pour faire de la place dans leur masse salariale un peu bordélique créée par les signatures estivales et le contrat empoisonné de Luol Deng.

Points négatifs : Rien ne dit que les Spurs ne se sont pas jurés de bloquer tout trade avec les Lakers pour punir Kawhi Leonard. Attendre aussi longtemps pour rien, avec à nouveau le risque qu'il se plaise bien dans sa destination intermédiaire (ou plus improbable qu'il se remette à aimer les Spurs), piquerait sévérement...

Scénario 3

Les Lakers tirent un trait sur Kawhi Leonard pour cette saison et décident de retenter leur chance l'été prochain.

Points négatifs : bon courage pour se qualifier en bonne position à l'Ouest avec LeBron James comme seule star.

Points positifs : S'il a vraiment le choix de s'engager où il veut et qu'il n'a que les Lakers en tête, attendre la FA 2019 pour Kawhi Leonard permet de s'assurer sa présence sur le long terme, sans le fameux risque d'une "D12 2.0". Et de "vendre" à d'autres agents libres la promesse d'une super team avec LeBron James et Kawhi Leonard sans précarité...

Scénario 4

Magic Johnson passe en mode panique après avoir compris qu'il n'aurait personne à associer immédiatement à LeBron. Il trade tous ses meilleurs jeunes assets et ses futurs picks pour récupérer des stars intermédiaires (au pif : DeMar DeRozan, Carmelo Anthony, Eric Bledsoe, Hassan Whiteside...) histoire d'avoir un produit un peu clinquant à proposer au Staples Center tous les soirs.

Points positifs : aucun.

Points négatifs : tout ça, pour ça ?