Kemba Walker, un tueur (enfin) bien entouré !

Kemba Walker, un tueur (enfin) bien entouré !

Épaulé par ses coéquipiers, le meneur des Boston Celtics Kemba Walker a pu terminer le travail face aux Toronto Raptors.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Boston Celtics mènent 2-0 dans la demi-finale de la Conférence Est face aux Toronto Raptors. La nuit dernière, l'équipe dirigée par Brad Stevens a arraché le Game 2 dans le money-time. Si Marcus Smart a été incroyable, Kemba Walker a été aussi l'un des grands artisans de ce succès. Et pourtant, sur les trois premiers quart-temps, le meneur de jeu n'était franchement pas dans le coup. Sur cette période, il a ainsi cumulé un vilain 2/14 aux tirs. Mais contrairement à ses précédentes expériences avec les Charlotte Hornets, son équipe n'a pas coulé à cause de ses difficultés. Et ça change tout...

Kemba Walker savoure sa chance

Car pendant ce moment difficile pour Walker, Boston a réussi à rester dans le match. Jayson Tatum (34 points) s'est démultiplié. Et Jaylen Brown (16 points) et Robert Williams III (11 points) ont également contribué. Et l'été dernier, le joueur de 30 ans a justement signé aux Celtics pour vivre ce type de situation. A Charlotte, si Walker passait à côté de trois quart-temps, le match était d'ores et déjà plié. A Boston, si Walker se rate, il y a Tatum, Brown ou encore Smart pour prendre le relais. Pour la première fois de sa carrière à ce stade de la compétition, le natif de New York savoure sa chance.

"Pourquoi j'ai célébré de cette façon ? Vous le savez. Vous savez tous ce que j'ai vécu pendant ma carrière. Je n'ai jamais connu le second tour des Playoffs...

Et dans ma carrière, un match comme ça, il se serait probablement terminé en blowout. Donc pour moi, avoir ces gars qui sont prêts à hausser le niveau, c'est spécial. Et c'est vraiment un super sentiment", a apprécié Kemba Walker devant les médias.

Marcus Smart, le coup de chaud qui a assommé les champions

Ainsi, Kemba Walker, dans le dur, a été porté par ses coéquipiers pendant les trois premiers quart-temps. Mais pour terminer le boulot, c'est bien lui qui a porté son équipe vers la victoire !

Un assassin

Dans les moments chauds, l'ancien joueur des Huskies se régale et a l'habitude de briller. Après le show Smart, c'est lui qui a pris les commandes du jeu des Celtics. C'est simple, dans les 5 derniers minutes, il a été le seul joueur de son équipe à marquer sur un tir (hors lancers-francs donc). Il a été le seul joueur de son équipe à marquer tout court dans les 3 dernières minutes. Un 4/4 parfait avec notamment un panier primé décisif puis un step-back suivi d'un tir dévastateur à 41,6 secondes du terme de la partie. Malgré sa soirée difficile, Walker n'a absolument pas douté au moment de prendre le match en mains dans le money-time.

"J'ai manqué tellement de tirs dans ma vie. Durant ma carrière. Donc je ne vais jamais me laisser abattre. Je vais toujours trouver un moyen d'aider mes partenaires. Malgré mes difficultés, je suis resté solide en défense", a noté Kemba Walker.

Par le passé, Kemba Walker devait endosser le costume de héros pour réaliser des miracles à Charlotte. A Boston, la donne est différente. Bien mieux entouré, il a le droit à l'erreur. Surtout quand il se réveille de cette manière quand il le faut vraiment...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest