Kentavious Caldwell-Pope peut-il s’imposer comme le scoreur extérieur des Pistons ?

Kentavious Caldwell-Pope est en délicatesse avec son tir depuis le début de la Summer League. Pourtant, il a le potentiel pour s'imposer au poste 2 à Detroit.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les fans des Detroit Pistons sont passés par plusieurs sentiments le soir de la draft. D'abord l'excitation, lorsque Trey Burke, la star locale, était encore disponible au moment où la franchise du Michigan s'apprêtait à faire son choix. Personne n'imaginait le GM, Joe Dumars, se porter vers un autre joueur que le meneur des Wolverines, annoncé dans le Top 5 et finalement redescendu au-delà du huitième rang. S'en est donc suivi l'étonnement, la déception voire le mécontentement lorsque David Stern a appelé Kentavious Caldwell-Pope du haut de son perchoir. Histoire de vite rassurer la foule, Joe Dumars explique avoir agi pour le bien de la franchise en recrutant un shooteur. Autrement dit, Brandon Knight sera bien le meneur titulaire des Pistons, Caldwell-Pope complétera lui le backcourt. Le joueur de 20 ans est donc censé apporter cette menace extérieure qui manque tant à Detroit. Il était donc attendu pour ses premières rencontres de Summer League. Les premières sorties de Kentavious Caldwell-Pope ont de quoi alimenter les chroniques des détracteurs de Dumars. Le néo-Piston a d'abord inscrit 4 points face aux Nets, à 1/10 aux shoots (0/8 à trois-points). Il a fait légèrement mieux lors de la deuxième rencontre avec 11 points à 3/10, 1/6 derrière l'arc.
"Ce n'est pas frustrant", rassure le joueur au Detroit News. "Je dois continuer à travailler sur ça. Je ne rentre par mes tirs mais je dois continuer à défendre dur sans m'inquiéter pour mon shoot."
Gros scoreur en NCAA, Kentavious Caldwell-Pope a justement été présenté comme un shooteur par les scouts. Comparé à Kerry Kittles, il est censé être une menace à trois-points. Si ses deux premières rencontres se sont soldées par un échec, le joueur ne s'inquiète pas pour autant.
"Je dois juste rentrer des paniers faciles, un ou deux lay-ups. Cela peut m'aider à me lancer. Je sais que je suis un shooteur, ça va venir."
Il n'est pas le premier à connaître des difficultés avec son tir. En revanche, les Pistons auraient bien besoin que le rookie trouve rapidement la mire. L'équipe de Maurice Cheeks a certes un potentiel athlétique monstrueux mais ne possède aucun joueur capable d'apporter une menace constante derrière l'arc. Si Kentavious Caldwell-Pope parvient à stabiliser son tir, il pourrait s'imposer à un poste qui se cherche désespérément un titulaire crédible depuis le départ de Richard Hamilton.
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest