Kevin Love peut-il chambouler le paysage NBA ?

BasketSessionPar BasketSession Publié

Le retour en forme de Kevin Love, une star souvent citée parmi les rumeurs de transferts, peut avoir de nombreuses conséquences sur la hiérarchie en NBA.

L’équipe des Cleveland Cavaliers sacrée en 2016 a été démantelée. LeBron James exprime désormais ses talents sur la cote Ouest, aux Los Angeles Lakers. Kyrie Irving donne des maux de crâne aux Brooklyn Nets. Les précieux Iman Shumpert, Channing Frye, J.R. Smith et Richard Jefferson ne sont plus là non plus. Seuls quelques vétérans irréductibles squattent encore dans l’Ohio. Dont Kevin Love. Le joueur All-Star oublié de tous à cause de ses blessures et des résultats moribonds de son équipe. Et pourtant, l’ancien chef de meute des Minnesota Timberwolves est revenu à son meilleur niveau. Et à 31 ans, il en a encore dans le moteur.

C’est peut-être même dommage qu’il soit coincé au sein de cet effectif en reconstruction des Cavaliers. Pour encore combien de temps justement ? Le GM de l’organisation a assuré que l’intérieur n’était pas sur le marché. Les dirigeants des autres franchises pensent différemment. Ils sont persuadés que Love est disponible, à la condition évidente de mettre les atouts sur la table pour le récupérer. Cleveland ne bradera pas son meilleur élément. Mais avec des picks et/ou des jeunes prometteurs, il y a la possibilité de négocier un deal.

Ça peut avoir son importance au sein de cette ligue plus ouverte qu’au cours de n’importe laquelle des trois dernières saisons. Un ou deux bons transferts peuvent aider une formation ambitieuse à passer un palier. Et avec ses 18 points et 12 rebonds de moyenne, KL a des arguments à faire-valoir. Il est d’ailleurs conscient que son nom est sur les tablettes de plusieurs clubs.

« Je sais qu’il y a des gens qui pensent que je peux être la pièce manquante quelque part. Il y a toujours eu des rumeurs de transferts depuis que j’ai signé ici », confie l’intéressé.

Les Denver Nuggets et les Portland Trail Blazers ont déjà été connectés à Kevin Love, natif de l’Oregon. De nombreuses équipes pourraient profiter d’un grand capable d’étirer le jeu avec son adresse extérieure. Un transfert dans le Colorado ou l’Oregon peut-il suffire à chambouler le paysage NBA ? Peut-être pas. Mais quid s’il se retrouvait aux Lakers, aux Celtics, aux Bucks, aux Mavericks ou au Heat ? C’est peut-être la prochaine star à être transféré en NBA. En attendant, Love se concentre simplement sur son jeu sans prêter attention à ce qui se dit autour.