Pas le choix, Khris Middleton doit devenir le patron pour sauver Milwaukee

Pas le choix, Khris Middleton doit devenir le patron pour sauver Milwaukee

Avec Giannis Antetokounmpo sur le flanc, Milwaukee va devoir s'en remettre à Khris Middleton pour éviter de tomber dans le vide.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Giannis Antetokounmpo ne sera peut-être pas rétabli dans deux jours pour le game 5 contre le Miami Heat. Sur le papier, c'est évidemment une catastrophe. On ne se passe pas d'un (probable) double MVP avec le sourire et une confiance optimale, surtout quand on est mené 3-1 et au bord du précipice. Dans les faits, c'est l'occasion pour les autres joueurs majeurs des Milwaukee Bucks de montrer ce qu'ils ont dans le ventre. Ils l'ont fait, Khris Middleton en particulier, l'espace d'un match, ou en tout cas de quelques minutes, dimanche.

Alors que le jeu offensif des Bucks manquait de variété et d'agressivité depuis le début de la série, la rechute du Greek Freak en tout début de 2e quart-temps, alors qu'il était en feu à la finition, a été comme un électrochoc. Miami s'est relâché et on a petit à petit vu Middleton, mais aussi Eric Bledsoe, monter au créneau comme ils l'ont trop peu souvent fait face aux Floridiens depuis que les hostilités ont commencé.

Middleton a été le héros du match pour les Bucks, avec un shoot à 3 points et deux lancers réussis avec sang froid dans les dernières secondes. Mais avant ça, et alors que Giannis était déjà sur le flanc, l'ailier All-Star avait déjà haussé le ton. Dans le 3e quart-temps notamment, il a maintenu presque à lui seul Milwaukee la tête hors de l'eau avec 21 de ses 36 points durant ce laps de temps, un record pour lui en carrière. Mike Budenholzer, raillé pour avoir limité le temps de jeu d'Antetokounmpo dans cette série, n'a pas hésité à faire jouer Khris Middleton 48 minutes dimanche, prolongation incluse. C'est sans doute ce dont auront à nouveau besoin les Bucks dans moins de 48 heures pour rester en vie.

Sauvés, les Bucks ont perdu Giannis Antetokounmpo

Dire que la possible absence de Giannis Antetokounmpo serait un mal pour un bien est un peu de la provocation. En saison régulière, on a pourtant vu que sans leur star, les Bucks avaient plutôt bien réussi à se répartir les tâches et avaient même affiché un bilan positif. Mais l'heure n'est plus aux essais et aux ajustements. En tant que meilleure équipe de la saison, et même face à un adversaire chargé à bloc et parfait pour contrer ses meilleurs atouts, Milwaukee doit pouvoir exister et jouer sa chance sans sa superstar. Il est peut-être un peu tard pour ça - jamais une équipe n'a remonté un 0-3 - mais si le groupe de Bundeholzer veut montrer qu'il a de la valeur au-delà de Giannis, c'est le moment. Pour Khris Middleton en particulier, ce game 5 peut-être déterminant.

Beaucoup estiment que si l'ancien joueur de Detroit compte deux sélections au All-Star Game à son actif, c'est uniquement parce qu'il a bénéficié de la domination d'Antetokounmpo. Ça ne peut pas être entièrement vrai et Middleton va être attendu au tournant pour démontrer qu'il peut être un franchise player de secours l'espace d'un match ou deux. Depuis qu'il a rejoint les Bucks, le #22 est un des joueurs les plus discrètement performants de toute la ligue des deux côtés du terrain. Le moment est venu de ne plus être discret du tout, pour sauver la patrie.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest