114 DET
120 MIN
116 BOS
106 DAL
116 NOP
122 HOU
109 SAS
113 MEM
108 GSW
122 UTA
98 LAC
88 TOR

Kyle Kuzma enfin parti pour être le troisième larron des Lakers ?

N.SPar N.SPublié

De retour de blessure depuis trois matches, Kyle Kuzma a largement pesé sur la victoire des Los Angeles Lakers à Chicago.

Ne vous fiez pas à ses chiffres contre Chicago. Avec 15 unités à 7/16 dont 1/8 à trois points, on pourrait, a priori, dire que Kyle Kuzma revient en trottinant dans la rotation des Lakers. Surtout que son différentiel n'est pas dingue non plus, +4 lorsque le troisième année a foulé le parquet du United Center. Mais c'est bien grâce à lui que les Lakers ont renversé la vapeur pour s'offrir un 6e succès de suite cette saison. À la rue pendant trois quart-temps, les Angelenos ont vu leur salut venir du banc, mené par l'un de leurs seuls rescapés de l'été avec LeBron, Caruso, KCP et Rondo. Celui que les dirigeants ne voulaient absolument envoyer en échange d'Anthony Davis. C'est d'ailleurs ce qui a bloqué les transactions des deux franchises pendant de longues semaines. Si elle était enclin à laisser partir Lonzo Ball, Brandon Ingram et Josh Hart, la direction avait dit niet pour Kyle Kuzma, voyant en lui le meilleur potentiel des quatre.

Kyle Kuzma a lancé sa saison

Mais revenons à ce come-back réalisé en terres illinoises par le leader de la conférence Ouest. À l'aube de l'ultime période, la bande à Frank Vogel était derrière de treize longueurs. Comme pratiquement depuis le second quart-temps où l'écart a dépassé les dix points pour ensuite osciller entre 12 et 18. On sentait les Bulls bien dans leur basket et LA vraiment en galère. Anthony Davis maladroit et pas inspiré, LeBron était bien seul. Il fallait un coup de main de celui qui veut être cette troisième option de l'équipe. Accompagné de Dwight Howard, Alex Caruso, Quin Cook (également excellent) et Troy Daniels, Kyle Kuzma va prendre les clés de la boutique. Tir à trois points, pénétration, and-one, "Kuzzzz" va pratiquement à lui-seul ramener son équipe à hauteur avec 5/8 aux tirs. Avec donc les deux superstars sur le banc.

"C'est le Kuz que l'on connait. Il va être une super pièce pour nous, on a vu ça ce soir. Pourquoi ? Parce qu'offensivement et défensivement, il était tellement dans le ton que les autres ont suivi", lançait LeBron après la rencontre et donc une victoire 118-112. 

L'intéressé avouait que la confiance, sa principale force depuis sa saison rookie, n'a pas disparu malgré une longue indisponibilité (il s'est blessé au camp de Team USA, juste avant le Mondial).

"C'est juste la confiance. À n'importe quel moment, au moins pour moins, les shoots vont rentrer. Je prends de plus en plus confiance. Je pense que c'est l'essentiel de ce qu'il s'est passé ce soir."

Une association à suivre avec Anthony Davis

Sa récente blessure au pied fait que Kyle Kuzma est toujours sous restriction en terme de temps de jeu, aux alentours des 20 minutes. Le staff va le pousser un peu plus dans les jours et semaines à venir. De quoi retrouver son rythme et surtout un nouveau rôle. L'arrivée d'AD et sa réticence à jouer pivot a poussé les Lakers à revoir leurs plans pour son joueur de 24 ans. Il n'a finalement jamais été question de le faire jouer ailier, mais à son poste naturel, le 4. En sortie de banc, Kyle Kuzma va avoir toute cette liberté pour être le leader de le second unit.

Et être associé à AD dans la peinture. Frank Vogel l'a fait à deux reprises cette nuit. Ils doivent trouver leurs automatismes et apprendre à bouger ensemble de manière intelligente. À terme, c'est cette doublette qui est amené à terminer les rencontres. Et nul doute qu'en se concentrant sur James et Davis, les adversaires des Lakers devront - un peu- faire l'impasse sur Kuzma. Et s'est sans doute le meilleur rôle pour lui aujourd'hui, être la troisième arme de ce contender. Et pourquoi pas devenir un candidat au titre de meilleur sixième homme s'il progresse au fur et à mesure des semaines.