93 PHI
112 WAS
107 BKN
123 TOR
133 MIA
144 HOU
116 NYK
117 NOP
104 SAS
91 MEM
- GSW
- LAL

Kyle Lowry, le réveil du bouc-émissaire

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Souvent pointé du doigt à chaque défaite de Toronto – et souvent à juste titre – Kyle Lowry a été l’un des moteurs de la victoire des Raptors cette nuit.

Aucun joueur n’était plus attendu au tournant que Kyle Lowry cette nuit. Le meneur des Toronto Raptors a été une nouvelle fois transparent lors du premier match de la campagne canadienne en playoffs cette saison. Zéro point pour son entrée en matière. Si seulement c’était juste un cas isolé… ça devient un « running gag », une tradition pour un joueur dont le statut All-Star est remis en cause à chaque fois qu’il se plante lors des rencontres importantes. Mais s’il a été le symbole de la défaite des siens dans le Game 1, il est aussi celui du réveil de son équipe dans le Game 2. Les Dinos ont écrasé le Orlando Magic cette nuit (111-82). Une victoire complète, après avoir mené de bout en bout. Et Lowry a été l’un des moteurs de ce large succès.

« Il avait ce feu dans les yeux dès le coup d’envoi », notait son coéquipier Pascal Siakam, auteur d’un double-double (19 pts, 10 rbds). « Ça, c’est le Kyle qu’on connaît. »

Le ça en question, c’est un joueur agressif balle en main, efficace, altruiste et concentré en défense. Après avoir manqué ses 7 tentatives dans le Game 1, il a mis 8 paniers dans le Game 2 (13 tirs). Pour 22 points mais aussi 7 passes décisives.

« Il était au top », confiait son coach Nick Nurse.

Peut-être conscient du blocage psychologique de son bonhomme, l’entraîneur des Raptors s’était nommé en partie responsable du mauvais match de Kyle Lowry le weekend dernier. Il l’avait fait publiquement. Une manière d’aider le joueur à se libérer. Il l’a donc fait cette nuit. En plus d’avoir contribué à éteindre D.J. Augustin – infernal dans le Game 1 – en défense, il a aussi parfaitement épaulé un excellent Kawhi Leonard (37 pts) en attaque.

« Il a bien rebondi. C’est un pro. Et c’est ce que font les pros. Ils savent que ce n’est qu’un match et ils reviennent prêts pour le suivant », remarquait Leonard au sujet de la performance de son camarade.

Le suivant, justement. Cette belle prestation doit servir de déclic pour Kyle Lowry. Parce que la série est encore loin d’être gagnée. Et ce n’est que le premier tour. Toronto aspire à jouer les finales NBA. Pour ça, les Raptors auront besoin que leur meneur évolue à son meilleur niveau. Et pas juste un coup d’un soir.