- CLE
- BOS
- IND
- MIN
- PHI
- DET

La NBA pourrait lourdement punir le tampering la saison prochaine

N.SPar N.SPublié

À la chasse au tampering, la NBA pourrait frapper fort si les trente franchises accepte les nouvelles sanctions concernant le tampering

Si cette Free Agency a été l'une des plus excitantes de l'histoire, la NBA n'a que très peu goûté à certaines révélations. Des joueurs qui donnent leur accord avant le début officiel, des insiders en maîtres du temps, Adam Silver avait expliqué que ces pratiques devaient cesser, notamment concernant le tampering. La ligue interdit à un joueur et un dirigeant d'être en contact en dehors des périodes de négociations, c'est à dire à compter du 1er juillet. Hors cette année, on a vu des annonces se faire avant le début des hostilités, comme Kemba Walker et Kyrie Irving. Ce chantier était ciblé comme prioritaire par le boss de la NBA et ce dernier va soumettre des nouvelles sanctions à toutes les franchises.

Dans cette volonté de faire disparaitre au maximum le tampering, certaines infractions risquent de coûter très cher. En reprenant l'exemple d'un joueur avec un dirigeant d'une autre équipe, l'amende s'élèvera entre 5 et 10 millions de dollars ! Un accord passé hors Free Agency pourra coûter 6 millions de dollars à une équipe, 250,000 dollars pour le joueur concerné. Afin de mener les enquêtes, la NBA rendra des visites surprises aux franchises. Un audit sera également réalisé durant la saison. Les dirigeants vont se réunir dans les prochains jours afin de voter ces changements.