- TOR
- MIL

Le coup de gueule d’Udonis Haslem qui a tout changé

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Udonis Haslem n'a pas joué cette nuit contre Houston. Pourtant, c'est bien lui qui a déclenché l'incroyable retour du Heat.

udonis-haslemUdonis Haslem n'a peut-être plus assez de jus pour être un vrai contributeur sur le terrain avec Miami. En revanche, l'ancien intérieur de Chalon (entre 2002 et 2003) est toujours l'un des leaders incontestés du vestiaire floridien. Il en a fait l'éclatante démonstration la nuit dernière, à la mi-temps du match contre les Houston Rockets. Menés de 19 points à la pause, Dwyane Wade et ses coéquipiers ont à peine eu le temps de s'asseoir dans le vestiaire qu'ils ont pris une soufflante à laquelle ils ne s'attendaient pas. Alors qu'Erik Spoelstra, le coach du Heat était encore quelques mètres derrière en train d'arpenter le couloir, "Udo" a joué les aboyeurs dans un style pour le moins... passionné.

Comme l'ont raconté plusieurs joueurs de Miami après la rencontre, Haslem a envoyé valser quelques bouteilles à travers le vestiaire, tout en hurlant copieusement sur ses partenaires pour les mettre face à leurs responsabilités et leur demander de réagir.

"Parfois, je peux être un peu rude, mais c'est pour dire la vérité. Les choses sortent de ma bouche comme ça...", a expliqué Udonis Haslem sur NBA.com.

"C'était majoritairement des trucs censurés", a plaisanté Dwyane Wade.

"C'était absolument génial. C'est ce que font les vrais leaders. Le temps que j'arrive dans le vestiaire, il était déjà plusieurs mètres devant moi et je n'ai vraiment pas eu besoin de dire grand chose après-ça...", a déclaré Erik Spoelstra.

 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la prise de parole un peu brutale du triple champion NBA a porté ses fruits. Que les Rockets se soient liquéfiés ou non, on a pu voir une équipe de Miami complètement galvanisée au moment de rentrer sur le parquet. La preuve : le Heat a passé un 65-24, soit un +39 (!) à Houston après le repos. Udonis Haslem sait qu'un job d'assistant-coach l'attend quand il aura décidé de raccrocher..