LeBron James, un assassin différent

Sans cesse comparé à Michael Jordan, LeBron James aime parfois se démarquer de la légende. Non, il ne tue pas ses victimes comme MJ. La preuve, documentaires animaliers à l'appui.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
LeBron James, un assassin différent
C'est reparti pour un tour. Quasi quotidiennement, LeBron James doit répondre à des questions sur sa place supposée dans l'histoire du jeu, ou sur ce qu'il a en commun ou non avec les légendes de la NBA. Que l'on aime le double MVP en titre ou non, on peut au moins lui reconnaître une belle évolution sur le plan de la communication. Outre le fait d'avoir acquis un peu plus de modestie après la gifle reçue lors des Finales 2011 contre les Mavs et cessé de s'attribuer des surnoms pompeux, LeBron est carrément devenu plus intéressant à écouter ou à lire. Récemment, la star du Heat a accordé une interview à Chris Broussard d'ESPN (le meilleur ami de Jason Collins...), où celui-ci le sollicitait sur sa prétendue absence de killer instinct par rapport à des modèles du genre comme Michael Jordan ou Kobe Bryant. Plutôt que de se contenter d'une réponse bateau du type : "MJ c'est MJ, LeBron c'est LeBron", l'intéressé a étayé son propos de façon assez étonnante.
"Ecoutez, il y a différentes façon de chasser. Je regarde souvent Discovery Channel et leurs sujets sur les animaux sauvages. Ils ont tous des moyens différents de nourrir leur famille. Ils ne tuent pas de la même façon. Par exemple, chez les lions, deux femelles mènent l'attaque avant que tout le monde rapplique. Chez les hyènes, c'est plus direct".
Dieu merci, LeBron n'a pas détaillé tous les modes opératoires de la savane et a établi un parallèle plus concret.
"Tout le monde veut que je tue comme MJ ou Kobe. Mais Magic, Kareem, Bird ou Duncan n'avait pas le même style et qui oserait dire que ce ne sont pas des tueurs ? Jordan était clairement un tueur, mais les gens se trompent s'ils pensent qu'il ne souriait jamais ni ne parlait amicalement aux autres sur le terrain. J'ai vu une vidéo où il contre Barkley et se marre avec lui juste après. Si aujourd'hui je fais ça avec Melo ou KD, j'en prends plein la tête".
Encore faut-il que les gens sachent ce qu'ils appellent killer instinct, une notion au final assez vague. Faut-il être clutch ? Arrogant ? Faut-il simplement faire du taunting (interdit désormais sous peine de se prendre une technique) après un gros dunk ou du trash talk après une action défensive ? Être le meilleur joueur de sa génération et ne laisser aucun doute à ce sujet ? A des degrés différents, LeBron James a déjà rempli ces critères et a encore quelques années devant lui pour établir sa propre conception de cette caractéristique. Demandez à Jason Terry si le #6 de Miami manque de killer instinct... [youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=noWy7cBPV5U[/youtube]  
Afficher les commentaires (32)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest