Comment les Chicago Bulls ont failli réunir LeBron, Wade et Bosh en 2010

Comment les Chicago Bulls ont failli réunir LeBron, Wade et Bosh en 2010

LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh ont fait les beaux jours du Miami Heat. Mais ils ne sont pas passés loin de former un Big Five totalement dingue aux Chicago Bulls.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Après le coup de théâtre du Miami Heat à l’été 2010, on a appris que pas mal de choses avaient été planifiées en amont. Et notamment que LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh avaient prévu depuis quelques temps de jouer ensemble. Mais la Floride n’était pas la seule destination à avoir été envisagée. A quelques jours des dix ans de The Decision, Brian Windhorts vient de publier un article sur les événements qui ont mené à la signature du futur Big Three au Miami Heat. Et on apprend notamment que les Chicago Bulls ont eu un coup à jouer.

A vrai dire, c’est Dwyane Wade qui leur a suggéré. Après un premier entretien avec l’équipe de sa ville natale, il a rencontré Pat Riley qui lui a présenté son plan pour faire venir les trois stars à South Beach. Il a ensuite demandé à son agent d’organiser une deuxième rencontre avec les Bulls. Ces derniers, jusqu’alors peu convaincus de la volonté de D-Wade de signer avec eux, se sont mis à y croire. Surtout qu’ils avaient rencontré Chris Bosh également et avaient un très bon feeling.

C’est là que le joueur du Heat leur a parlé de la stratégie de Miami et leur a demandé clairement s’ils étaient capables de libérer suffisamment de masse salariale pour signer une troisième star. C’était désormais clair : LeBron James, Flash et CB4 (il portait le 4 à Toronto) espéraient jouer ensemble.

LeBron contre Kobe : le transfert qui aurait pu retourner la NBA

A la base, les Chicago Bulls avaient la masse salariale suffisante pour signer deux stars. Ils avaient visé Wade et Bosh, LeBron James étant considéré comme plus compliqué à signer. Pour choper les trois, il leur fallait désormais libérer 16 à 18 millions supplémentaires. La seule manière pour eux d’y arriver était donc de se débarrasser de Luol Deng, à qui il restait 4 ans et 48 millions de contrat. Soit en le tradant mais sans récupérer de salaires à verser en échange, soit en faisant un sign-and-trade avec Cleveland, Toronto ou Miami.

« Avec l’accord du propriétaire Jerry Reinsdorf, les Bulls ont commencé à travailler pour trouver une manière de signer les trois », relate Brian Windhorst. « Ils ont essayé d’envoyer Deng aux LA Clippers, selon des sources, mais n’ont pas réussi. Ils ont parlé avec Toronto d’un sign-and-trade pour Bosh - les Raptors ont commencé à réfléchir à comment s’intégrerait Deng et aux paramètres éventuelles d’un deal, d’après des sources - pour libérer de la masse salariale pour signer Wade et James. »

Outre la difficulté à trouver l’argent nécessaire à la signature des trois stars, il y a également des facteurs personnels qui ont compliqué les choses. Derrick Rose n’avait clairement pas envie de jouer les recruteurs, contrairement par exemple à Stephen Curry ou Draymond Green qui ont joué un rôle actif dans la venue de Kevin Durant. Une équipe des Warriors que Wade aurait bien aimé affronter avec les Tres Amigos, au passage.

Le manque d’entrain de Derrick Rose a eu un double impact négatif. LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh ont clairement ressenti son manque d’enthousiasme. En outre, c’est Joakim Noah qui a dû prendre le lead parmi les joueurs des Bulls pour faire la cour aux stars.

Non seulement ce n’était pas le franchise player qui cherchait à joindre les trois stars, mais sa relation houleuse avec LeBron James les années précédentes n’a pas aidé. Pas du tout même. Le Français a essayé d’appeler LBJ cette semaine-là. Celui-ci n’a pas répondu et ne l’a jamais rappelé…

Côté Miami, en revanche tout était plus simple. Dwyane Wade était déjà de la maison, il avait déjà convaincu Chris Bosh et il pouvait lui-même faire le VRP de luxe auprès de son ami des Cavs. Surtout, le montage financier était bien plus simple pour le Heat qui allait bientôt n’avoir plus qu’un joueur sous contrat.

Les Chicago Bulls ne sont donc pas passés loin d’offrir un cinq majeur qui aurait probablement été l’un des plus denses de l’histoire. Le Big Three du Heat, avec Derrick Rose à la mène et en 5 un Joakim Noah qui était probablement le meilleur défenseur sur son poste dans la ligue. Le terme super team aurait eu une toute autre saveur…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest