Marc Gasol, un géant endormi

Marc Gasol, un géant endormi

Toronto a besoin que Marc Gasol, entre autres, en fasse plus pour éviter une élimination mercredi contre Boston.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

On l'a intégré depuis la saison dernière et son arrivée à Toronto, Marc Gasol n'est plus du tout intéressé par ses stats. Le pivot des Toronto Raptors avait été un élément déterminant des Finales NBA 2019 remportées par les Raptors grâce à son intelligence de jeu, sa défense et sa capacité à tout faciliter pour les autres. Fini le "Big Burrito" capable de tourner à 19 points et 7 rebonds de moyenne comme lors de sa dernière saison comme All-Star en 2017. L'Espagnol a 35 ans et laisse le soin à d'autres d'opérer sur ce plan-là. Ce n'est donc pas de lui que l'on devrait attendre des miracles à Toronto, alors que les champions en titre sont aux portes de l'élimination après leur défaite dans le game 5 contre les Boston Celtics.

Pourtant, on ne peut pas s'empêcher de se dire qu'avec un peu plus de production de sa part, les Raptors auraient de meilleures chances d'inquiéter les Celtics.

Marc Gasol est arrivé hyper affûté physiquement dans la bulle et ce n'est pas de ce côté-là qu'il faut chercher le problème. La bière ingurgitée à juste titre pour célébrer l'enchaînement titre NBA et médaille d'or au Mondial est normalement digérée depuis longtemps. C'est en termes d'efficacité et de justesse qu'on ne retrouve pas vraiment l'ancienne star des Grizzlies. Sur deux des trois défaites de Toronto dans cette série pour le moment, Marc Gasol a été un ion négatif sur le terrain avec des différentiels alarmants (-18 dans le game 1 et -14 la nuit dernière en seulement 14 minutes de jeu...).

Une statistique forte pour résumer la domination des Celtics

L'ancien meilleur défenseur de l'année est justement le genre de joueur dont la seule présence sert normalement de point d'ancrage défensif et de fluidificateur de jeu. Offensivement, Gasol a complètement perdu l'une des armes qui lui avaient permis d'être un excellent contributeur lors des playoffs 2019 : son tir à 3 points. Le vétéran a shooté à 34/89 (presque 40%) à 3 points l'an dernier en post-saison, contre 3/20 entre le début du 1er tour et ce game 5 face aux Celtics. En défense, il est nettement moins présent au niveau la protection du cercle et souvent un peu en retard ou pris de vitesse sur les mano a mano.

Il n'est pas le seul à incriminer, ni la réponse à tous les maux, mais on a quand même dans l'idée que Boston pourrait souffrir face à un Marc Gasol plus agressif et fidèle à lui-même.

Juste avant le game 5, Nick Nurse expliquait à The Athletic que Gasol avait trouvé "la bonne façon de jouer" et avait pris "de bons tirs", mais manquait simplement de réussite. Pas sûr qu'en interne il tienne le même discours au joueur qui a activé son option à 25 millions de dollars l'année après le sacre de 2019.

Ce n'est pas à Marc Gasol de prendre 15 ou 20 tirs par match, mais tenter sa chance un peu plus souvent et exploiter les quelques systèmes que Nurse met en place pour lui paraît être une demande raisonnable pour un joueur de cette classe.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest