Mock Draft 2020 : Notre 1er tour définitif

Mock Draft 2020 : Notre 1er tour définitif

La Draft 2020 c'est cette nuit ! Découvrez où on a projeté dans notre mock draft LaMelo Ball, Killian Hayes, Anthony Edwards et cie.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Préc.1 / 13Suiv.

La Draft NBA 2020, c'est cette nuit. Pas de grand barnum sur la scène du Barclays Center de Brooklyn cette année. La pandémie oblige la NBA à faire cette Draft en virtuel, sur le modèle de ce qu'a fait la WNBA quelques mois plus tôt.

Dans certaines Mocks, vous trouverez sans doute des propositions de trades up et trades down, mais cette Draft est tellement incertaine que l'on ne va pas se hasarder à deviner les intentions de GM qui ne savent peut-être eux-mêmes pas encore ce qui sera possible en la matière.

Du coup, voici simplement le 1er tour comme on l'envisage et comme on l'effectuerait en nous mettant à la place de chaque équipe. Un cocktail, autant que possible, de réalisme et de logique.

PS : Pour l'analyse poussée et détaillée de chaque prospect, mais aussi pour consulter leur Big Board, on vous recommande comme d'habitude le travail des amis d'Envergure !

1- Anthony Edwards (Georgia), Minnesota Timberwolves - Arrière

Dans notre Mock Draft 2020 précédente, Edwards était déjà numéro un. On ne va pas changer d'approche, malgré les dernières rumeurs. Minnesota a beau avoir clairement étudié la possibilité de trader le 1st pick contre un joueur expérimenté, rien ne s'est pour le moment matérialisé à quelques heures du jour J.

Si l'arrière de Georgia devra progresser sur la prise de décision pour ne pas rester cantonné à un registre de scoreur exclusif que les coaches n'aiment plus autant qu'avant, il y a quand même de quoi aborder sa carrière en NBA avec confiance. Dwyane Wade lui-même a reconnu qu'il y avait une certaine filiation entre eux, clamant : "Amérique, voici ton 1st pick".

Les qualités athlétiques, l'agressivité et l'insouciance d'Edwards sont ses meilleures armes. Si la mayonnaise prend bien, on peut imaginer les Wolves avancer avec confiance vers l'avenir grâce au backcourt assez complémentaire - en théorie - qu'Edwards pourrait former avec Russell.

Anthony Edwards veut devenir meilleur que Dwyane Wade... et D-Wade valide

Minnesota n'a pas su garder le compétiteur forcené qu'était Jimmy Butler. Anthony Edwards, toutes proportions gardées semble avoir ce feu sacré et cette envie de tout casser qui font partie de l'ADN des joueurs comme "Jimmy Buckets".

Le spacing en NBA devrait lui donner de belles opportunités de faire admirer son talent. Peut-être même plus que la NCAA qu'il n'a finalement que brièvement fréquentée.

Lire la suite
Préc.1 / 13Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest